RMC Sport

Mercato: au milieu du chaos, Radonjic est prêté par l'OM à Benfica

Le milieu offensif Nemanja Radonjic, 25 ans, a été prêté par l’Olympique de Marseille à Benfica. C’est le club portugais qui l’a officialisé dans la nuit de dimanche à lundi.

Au moins, il aura pu échapper au spectacle désolant de la dernière journée de Ligue 1 et au derby du Sud émaillé d’incidents entre l’OGC Nice et l’Olympique de Marseille. Nemanja Radonjic avait quitté les installations de l’OM avant cela: dimanche, il était au Portugal pour s’engager avec Benfica. Le milieu offensif serbe de 25 ans a été prêté pour une saison, conformément à la volonté des dirigeants phocéens.

C’est Benfica qui a directement officialisé la nouvelle sur ses réseaux sociaux, dans la nuit de dimanche à lundi. Le club a posté une photo de Rui Costa, directeur sportif des Lisboètes et chargé du recrutement, aux côtés de Radonjic, avec un maillot floqué à son nom. Il s’agit, d’après les informations de RMC Sport, d’un prêt avec une option d’achat fixée à 8 millions d’euros, même si le club ne l’a pas officiellement confirmé dans son communiqué.

Un départ programmé, comme Caleta-Car

Pour l’OM, c’est une bonne chose de faite : les Phocéens voulaient se débarrasser du Serbe, qui n’entrait pas dans les plans de Jorge Sampaoli. Il avait d’ailleurs déjà été prêté au Herta Berlin en février, mais le club allemand avait choisi de ne pas lever l’option d’achat. Depuis le début de la saison, il n’avait été utilisé que 20 minutes, contre Bordeaux (2-2) la semaine passée. Désormais, les Marseillais cherchent à se séparer de Duje Caleta-Car, qui n’a pas été retenu dans le groupe pour le déplacement à Nice.

Depuis son arrivée à l’OM en 2018, en provenance de l’Étoile rouge de Belgrade contre 14 millions d’euros, Radonjic a disputé 51 matchs de Ligue 1, inscrivant 7 buts. Mais son passage reste pour l’instant globalement une déception, puisqu’il est progressivement sorti de l’équipe première. Les nombreuses recrues marseillaises cet été, notamment à son poste, l’ont logiquement poussé vers la sortie.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport