RMC Sport

Scénario renversant, Payet de gala, match suspendu: rentrée de l'OM électrique à Montpellier

Première victoire pour l'OM dans cette saison 2021-2022 de Ligue 1. Dos au mur à la mi-temps, les Marseillais ont renversé la vapeur face à Montpellier (3-2) et peuvent remercier pour cela Dimitri Payet, auteur d'un doublé dans un match interrompu pour jets de projectiles.

Renversant. Pour son premier match de Ligue 1 cette saison, l'Olympique de Marseille s'est imposé à Montpellier (3-2) après avoir pourtant été mené de deux buts à la pause. Au prix d'une force de caractère pas nouvelle chez les troupes de Sampaoli, c'est assez logiqueemnt que les Phocéens repartent avec les trois points. Cette rencontre a également marquée par des jets de projectiles entraînant une suspension provisoire des hostilités dans les dernières minutes de jeu.

Si l’entraîneur est le même qu’en fin de saison dernière, c’est une toute autre équipe de l’OM qui s’est présentée à la Mosson pour cette première journée de championnat. Jorge Sampaoli a aligné un 3-3-3-1 hybride et inédit avec une pléiade de recrues (7 au total !), sans véritables latéraux ni numéro 9, mais un Dimitri Payet seul en pointe. Malgré tout, la préparation complète et plutôt réussie (5 victoires en 7 matchs) a créé des premiers automatismes qui se sont ressentis sur le début de match.

L’OM a ainsi très bien entamé sa rencontre grâce à ses deux hommes forts du soir, puisque Payet crut ouvrir le score dès la 3e minute de jeu, après un ballon glissé par De la Fuente, en trompant Bertaud d’un piqué, puis célébré… avant que l’arbitre de touche ne lève son drapeau. De quoi alerter sérieusement les Montpelliérains qui devront laisser passer l’orage avant de faire la différence sur deux éclairs.

1 tir cadré, 2 buts, Laborde en réussite maximale

Saliba avait également été tout proche de prolonger dans le but une tête de Guendouzi sur corner (22e), avant qu’Ünder ne chauffe les gants de Bertaud (30e). Mais dans la foulée, le MHSC s’est montré chirurgical sur sa première opportunité, avec un duo d’habitués à la manœuvre. Andy Delort a adressé un centre enroulé dans la surface à destination de son compère Gaëtan Laborde, pour un ballon finalement détourné dans son but par Luan Peres (31e), malheureux pour son baptême en Ligue 1. Le défenseur brésilien prendra un avertissement avant la pause pour un geste d’humeur, et sauvera en partie son match par une excellente intervention devant le même Laborde en seconde période (60e).

Plein de réussite, l’attaquant montpelliérain a ensuite placé un centre-tir génial dans le coin de la surface, poteau rentrant (33e). Volontaire ou pas? Quoi qu’il arrive, le break était fait presque contre le cours du jeu, même si l’OM ne s’était pas relevé du premier but. Un tir cadré, deux buts: les Héraultais rentraient au vestiaire an ayant fait le plein d’efficacité. De quoi faire sortir de ses gonds l'explosif entraîneur marseillais.

Le réveil foudroyant de Payet

Avec cette confortable avance, les hommes de Dall’Oglio ont attendu les Olympiens en seconde période, qui ont mis du temps à arriver. Konrad De la Fuente a beaucoup déclenché, jusqu’à déborder Sambia avant s’offrir sur un plateau le premier but en Ligue 1 à Ünder, qui a pu marquer dans le but vide au second poteau (68e). Peu mis en danger en seconde période, Montpellier se mettait alors à subir.

Après avoir trouvé le gardien du MHSC (49e), Dimitri Payet ne se manquait sur son nouveau coup-franc à l’entrée de la surface, transperçant le mur adverse. Le Réunionais pouvait cette fois-ci bien célébrer devant le kop marseillais (75e). Avant de récidiver quelques instants plus tard, à l'issue d'une action tout en solitaire au cœur de la surface héraultaise avant d’ouvrir son pied droit (80e). En moins d'un quart d'heure, l'OM de Sampaoli venait de tout renverser.

Les supporters s'en mêlent

Mais quelques mois après un spectaculaire 3-3 dans cette même enceinte, les Marseillais ne voulaient pas revivre ce scénario face une formation pleine de ressources. Mais au cours d'une fin de rencontre sous tension, M.Pignard a décidé de faire encore patienter les Marseillais. L'arbitre a ainsi renvoyé tout le monde aux vestaires devant l'incrédulité des joueurs et alors qu'il ne restait que quelques secondes dans le temps réglementaire, après un énième jet de projectile sur la pelouse montpelliéraine.

Après une dizaine de minutes, la rencontre a pu reprendre pour sept minutes au total, le temps pour le MHSC de s'installer devant la surface de Mandanda, sans grand danger. Au caractère et au courage, l'OM a tenu son avantage jusqu'au bout, démarrant la saison par un probant succès qui ne masquera pas une fébrilité en fin de première période. Mais l'essentiel est d'ailleurs, Marseille repart avec 3 points, bien aidé par la classe de son numéro 10.

Jules Aublanc Journaliste RMC Sport