RMC Sport

Taxe Buffet, PGE… la réponse de l’Etat au football français

Le gouvernement recevait ce mardi matin une délégation de la LFP dans le but d’échanger sur les difficultés rencontrées par le football professionnel, en pleine crise sanitaire et économique.

Le football professionnel français avait rendez-vous ce mardi matin avec le gouvernement pour évoquer son avenir. La réunion, organisée en vidéo-conférence, s’est tenue de onze heures à midi, et n'a accouché sur aucune mesure forte pour le moment.

Au terme de ces échanges, l’une des conclusions tirées par les différents ministères représentés à cette occasion est la suivante: l’Etat fera du sur-mesure, selon la taille et les difficultés rencontrées par les différents clubs concernés, selon les budgets de chacun également.

Un groupe de travail a cependant été constitué pour permettre de donner suite à cette première réunion. Le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire est lié de très près à toutes les discussions. Tous les sujets et demandes de la Ligue de football professionnel (LFP) ont été mis sur la table. Rien n’est arrêté pour le moment. Tout sera étudié.

Des mesures sur la TVA pourraient être étudiées

Mais au micro de RMC Sport, le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports Jean-Michel Blanquer a clairement indiqué qu’une exonération de remboursement du PGE (Prêt garanti par l’Etat) n’est pas l’option privilégiée.

D’autres solutions seront étudiées. Le gouvernement demande aux clubs de poursuivre leurs efforts et salue ceux qui ont déjà trouvé des solutions pour parvenir à une baisse de leur masse salariale.

"Je pense d’abord et avant tout qu’il faut avoir une vision de bon sens sur le sujet, que les montants en jeu, les modèles économiques qui sont derrière cela, soient raisonnables pour les temps à venir, a expliqué le ministre des Sports au micro de RMC Sport. Dans l’intérêt, à la fin, du spectateur, de l’amateur de football. C’est aussi cela qui doit être sur la table. Et je pense que ça peut être gagnant gagnant si on réfléchit à ça collectivement, en prenant en compte les enseignements de la crise."

Suspendre la taxe Buffet (un taux fixe de 5% prélevé sur les droits TV) ne sera pas non plus une bonne option selon Jean-Michel Blanquer: "Je ne pense pas que ce serait un bon message de suspendre la taxe Buffet parce qu’il y a un message derrière la taxe Buffet qui est la solidarité entre le monde professionnel et le monde amateur et c’est un très bon message. En revanche, on est capables d’entendre ce qu’il y a comme enjeu financier derrière et donc peut-être par d’autres voies répondre à cette attente." Des mesures sur la TVA pourraient, en revanche, être étudiées.

Les ministres à l'écoute

Le ministère des Sports a publié un communiqué suite à cette réunion, confirmant les les informations de RMC Sport:. "Au cours de cette réunion, les acteurs du football professionnel ont fait état des difficultés financières auxquelles sont confrontés les clubs. Conscients de l’urgence, les ministres se sont montrés à l’écoute des demandes formulées par les clubs et se sont engagés à les examiner rapidement.

Les ministres ont rappelé les aides de droit commun et les dispositifs de soutien spécifiques déjà mis en place par le Gouvernement à destination des clubs professionnels (tous sports confondus) depuis le début de la crise sanitaire : l’accès à l’activité partielle, les prêts garantis par l’Etat dont le football professionnel a bénéficié à hauteur de 600M€ mais aussi la compensation de perte de billetterie (dont près de 45M€ sur 107 au total reviennent au football) ainsi que les exonérations de cotisations sociales. En dehors de l’activité partielle et des PGE, l’aide pour l’année écoulée s’élève à 75M€ pour le football."

QM avec LB et SG