RMC Sport

Toulouse: Casanova et Sadran ont dit aux joueurs "qu’ils étaient des gros cons"

Alain Casanova

Alain Casanova - AFP

Toulouse était mal embarqué avant de finalement obtenir un match nul contre Dijon (2-2), ce dimanche, lors de la 15e journée de Ligue 1. Une première période médiocre selon son entraîneur Alain Casanova, qui s'en est pris verbalement à ses joueurs à la pause.

Toulouse s'est arraché pour aller chercher un match nul à domicile contre Dijon en Ligue 1 (2-2) ce dimanche, lors de la 15e journée. Mais cela ne s'est pas fait sans douleur. Réduits à dix après quelques minutes de jeu, les Toulousains étaient menés 1-0 à la pause. Une première période qui n'a pas plu à leur entraîneur Alain Casanova. 

"À la mi-temps, avec le président, on a dit aux joueurs qu’ils étaient des gros cons" a-t-il raconté après la rencontre. Ils se sont fait marcher dessus, physiquement, sur l’état d’esprit, dans le jeu. Ils ont fait une première mi-temps de merde."

"Une première mi-temps de merde" 

L'entraîneur toulousain, revenu dans la ville rose l'été dernier après son licenciement en 2015, a pointé du doigt l'état d'esprit de ses joueurs. "De temps en temps, il y a des réminiscences de la saison passée, on manque de confiance, estime-t-il. Mais j’en ai marre d’entendre parler de ça. Maintenant, cette saison, on est comme un nouveau couple, on repart de zéro et on regarde devant. Je crois en cette équipe, il faut qu’elle se lâche." 

Gradel et Leya Iseka, héros du jour

La causerie n'a pas eu tout de suite l'effet escompté, avec un deuxième but dijonnais signé Medhi Abeid (68e). Mais les Toulousains ont relevé la tête pour égaliser grâce à des réalisations de Max-Alain Gradel (72e) et Aaron Leya Iseka (77e). Les Toulousains sont 15e de Ligue 1, avec deux points d'avance sur Amiens, 18e et barragiste. 

Wilfried Templier avec HM