RMC Sport

Ligue 2: Sochaux refuse de reporter le match contre Caen… disputé le jour des obsèques de la femme de Moulin

Sochaux a confirmé son refus de décaler le match de la 19e journée de Ligue 2 face à Caen prévu ce samedi. La rencontre se déroulera donc bien le même jour que les funérailles de l’épouse de l’entraîneur normand, Stéphane Moulin.

Il y a parfois des moments où le sport passe au second plan… mais pas une potentielle montée en Ligue 1. Absent lors du duel contre Bordeaux mardi (2-2) et suppléé par son adjoint Patrice Sauvaget, Stéphane Moulin a ensuite perdu son épouse mercredi. Une nouvelle annoncée par Caen dans un communiqué de condoléances.

Mais visiblement, malgré le deuil de l’entraîneur caennais, cela n’a pas suffi à convaincre Sochaux de reporter le choc de la 19e journée de Ligue 2 prévu ce samedi… en même temps que les obsèques de la femme du technicien normand.

Sochaux avance des raisons logistiques

Au-delà de l’aspect purement sportif de la rencontre entre les Lionceaux et les Caennais, la direction de Sochaux a justifié sa décision via un communiqué publié ce jeudi sur son site. Le club du Doubs, actuel troisième de Ligue 2, a expliqué son choix de maintenir la programmation du match en raison des problèmes logistiques que cela supposerait.

"Le FC Sochaux-Montbéliard a appris mercredi avec une grande tristesse la disparition d’Armelle Moulin, l’épouse de Stéphane Moulin, entraîneur du Stade Malherbe Caen. L’ensemble du FCSM compatit à l’immense peine ressentie par Stéphane Moulin et ses proches. Il aurait aimé pouvoir donner suite à la demande du SM Caen de changer le jour ou l’horaire de la rencontre de la 19e journée de Ligue 2 BKT entre les deux équipes, explique Sochaux dans son communiqué. Face à la nécessité de très vite devoir s’accorder sur une nouvelle programmation et au regard de ce que cela induit en terme d’organisation (et notamment la difficulté à mobiliser le personnel de contrôle et de sécurité adapté), le FCSM a dû malheureusement se résoudre à ce que le match se dispute le samedi 14 janvier à 15h."

La LFP et le diffuseur avaient dit oui

Selon les éléments relayés par un journaliste normand, la demande de report du match à dimanche ou à lundi avait pourtant été acceptée par toutes les autres parties. Compte-tenu de la situation, la LFP ainsi que le diffuseur beIN Sports avaient validé une éventuelle reprogrammation de ce Sochaux-Caen à Bonal. Afin de saluer la mémoire de la compagne de Stéphane Moulin, les Lionceaux ont proposé l’organisation d’une minute de silence avant la rencontre.

"Samuel Laurent, Directeur général du FC Sochaux-Montbéliard, s’est entretenu à ce sujet avec Olivier Pickeu, le Président du SM Caen, et lui a proposé qu’une minute de silence en mémoire de Madame Armelle Moulin soit observée par le Stade Auguste Bonal avant le coup d’envoi de la rencontre", a conclu le club doubiste dans son message pour justifier son refus de reporter la rencontre.

Dans un message partagé sur les réseaux sociaux, Pierre-Antoine Capton a montré sa déception suite à ce manque d'empathie.

"Le football c'est d'abord un jeu. Les clubs sont des familles, a regretté l'un des copropriétaire de Caen. Malheureusement,tant que certains l'oublieront, on continuera à voir des comportements pathétiques. Merci pour le soutien de tous les autres clubs."

Jean-Guy Lebreton