RMC Sport

Nîmes: le superbe hommage des supporters à Ripart

Récemment transféré à Troyes, Renaud Ripart a été salué chaleureusement par les supporters nîmois ce dimanche. Le joueur de 28 ans vient de boucler un chapitre d'une décennie avec les Crocos.

Renaud Ripart a pu dire au revoir à ses supporters. Alors que son départ a été officialisé cette semaine, le joueur né à Nîmes et formé au club a été salué par une centaine d’ultras nîmois ce dimanche, dans les Jardins de la Fontaine. Les supporters des Crocos lui ont fait une dernière surprise, alors qu'il a rejoint Troyes jusqu’en 2024 et qu’il n’avait jamais quitté Nîmes depuis 2011, en dehors d’un prêt d’une saison en Corse.

"À la base, j'étais juste venu jouer à la pétanque"

Aux alentours de 17 heures, Renaud Ripart a été accueilli par des membres des Gladiators, qu’il a remercié en lançant un dernier chant collectif et une promesse: "L’histoire n’est pas terminée". Des adieux surprise où il aura donc fait le show, en réalisant notamment le geste du torero, qui était devenu sa célébration avec les Crocos.

"À la base, j’étais venu jouer à la pétanque et puis j’ai eu cette belle surprise, sourit Ripart devant le micro du média local Objectif Gard. Je les remercie, c’est très touchant parce que ça s’est fait rapidement et on n’avait pas eu le temps de se dire au revoir. Ils m’ont fait un truc magnifique."

Déjà buteur avec Troyes en amical

Ce jeudi, le joueur avait officialisé son départ par un message poignant publié sur Twitter: "Je me souviens du petit garçon que j’étais, la fierté, la joie et le plaisir de revêtir pour la première fois cette tenue du Nîmes Olympique, moi le gamin de Castanet. Toutes ces émotions qui m’ont animé durant toutes ces années, ce fut une immense fierté et un véritable honneur de pouvoir défendre les couleurs de ma ville…".

Depuis son arrivée à Troyes, où il évoluera en Ligue 1 contrairement à Nîmes (relégué en Ligue 2), Ripart a déjà eu le temps de disputer ses premières minutes de jeu en amical. Et l’acclimatation a été rapide puisqu’il a donné la victoire à l’ESTAC face à Dijon ce samedi (2-1). De quoi entamer de belle manière sa nouvelle aventure, loin de la folie nîmoise.

JAu