RMC Sport

RC Lens : deux offres de reprise pour le club

-

- - AFP

Deux offres de reprise du RC Lens ont été retenues ce mercredi par le tribunal de commerce de Paris, après le dépôt de bilan de la holding RCL par l’emblématique président nordiste Gervais Martel. Ces deux candidatures vont être étudiées et une réponse est attendue d’ici le 17 mai prochain selon le JDD.

C’est peut-être le bout du tunnel pour le RC Lens, balloté depuis plusieurs mois entre rumeurs quant à l’arrivée d’éventuels investisseurs et déclarations optimistes de Gervais Martel, jusqu’au dépôt de bilan inéluctable de la holding RCL, en cessation de paiement, auprès du tribunal de commerce de Paris. L’échec dans la course à la montée en Ligue 1 n’aura donc pas laissé le choix à l’historique président nordiste, d’autant qu’Hafiz Mammadov, l’actuel actionnaire majoritaire, refusait toutes les offres de rachat jusqu’à maintenant.

L’Ivoirien Charles Kader Gooré en pôle

Le tribunal de commerce a donc lancé mercredi une procédure de « prepack cession », une procédure nouvelle en France qui vise à accélérer le processus de reprise des entreprises en difficulté. Deux offres de reprise ont ainsi été retenues par l’instance, selon le JDD. La première émane de Charles Kader Gooré (2,5 millions d’euros), l'homme d'affaires ivoirien que Gervais Martel était allé sonder après avoir essuyé un échec avec le Belge Grégory Marquet, qui s’était initialement déclaré. La deuxième, plus surprenante, vient de la société Solferino, qui serait pilotée par des dirigeants proches de l’Atlético Madrid.

Coup de sifflet final pour Mammadov ?

Désormais, c’est au tribunal de désigner le nouveau propriétaire du RC Lens, sans même avoir besoin de l'aval de Mammadov. Une audience définitive d'attribution a été fixée au 17 mai, alors que les délais sont généralement bien plus longs dans ce domaine. Il est vrai qu'il y a urgence, étant donné que le club nordiste est sous la menace d’une rétrogradation administrative. Selon le JDD, c’est l'offre de Charles Kader Gooré qui a été jugée mieux-disante par le tribunal. Il part donc avec la faveur des pronostics pour reprendre l’actuel 6e de Ligue 2, qui ne retrouvera pas la Ligue 1 cet été.