RMC Sport

Barça-PSG: Al-Khelaïfi est "très fier de Mbappé"

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, a fait part de sa grande satisfaction après la démonstration parisienne sur la pelouse du Barça ce mardi soir en 8e de finale aller de la Ligue des champions (4-1).

Paris vient de crever l’écran sur la scène du foot mondial. Dans le sillage d’un Kylian Mbappé stratosphérique, auteur d’un triplé (32e, 65e, 85e), le PSG a fait exploser le Barça sur sa pelouse du Camp Nou ce mardi soir en 8e de finale aller de la Ligue des champions (4-1). Une démonstration qui ravit forcément le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, présent dans les tribunes barcelonaises après avoir été chahuté la veille devant l’hôtel parisien par quelques supporters du Barça mécontents de l’intérêt du club de la capitale pour l’icône Lionel Messi.

"Les joueurs ont fait un match parfait, c'était une très belle performance de leur part, a confié Nasser Al-Khelaïfi à PSGTV ce mardi soir. Le coach et son staff ont très bien préparé le groupe pour cette rencontre, nous sommes très heureux, mais il reste encore 90 minutes à jouer. Nous avons beaucoup d'échéances importantes qui arrivent, en championnat aussi, il est important de rester calme. Je suis très fier des joueurs, je pense que le groupe est fort, et il doit rester à ce niveau. Je pense aussi à Kylian, je suis très heureux de son triplé ce soir, c'est quelque chose d'historique pour lui et pour le club. Nous sommes tous très fiers de lui !"

Mbappé: "Ce match est magnifique, mais on n’a rien gagné"

Le héros du soir, Kylian Mbappé, a refusé lui aussi de s’enflammer après la large victoire du PSG. "On est très contents, c’était un match très important pour nous, a souligné l’attaquant parisien au micro de RMC Sport. On voulait venir ici et gagner, c’est ce qu’on a fait, avec la manière. Mais on est très concentrés sur nos objectifs, on a un match important dimanche en championnat, parce qu’on n’est pas premiers, donc il va falloir se remettre la tête à la Ligue 1. Ce match est magnifique, mais on n’a rien gagné."

LP