RMC Sport

Barça-PSG: on a regardé les 10 dernières minutes à froid (et il y a beaucoup de choses à dire)

-

- - -

Nous avons regardé à froid les dix dernières minutes (deux fois), qui ont coûté au PSG la qualification en quart de finale de Ligue des champions. La peur, l'arbitre et le destin étaient de trop pour les Parisiens qui ont écrit l'histoire bien malgré eux... les bras ballants.

La stat affreuse

Sur les dix dernières minutes, Paris a réussi quatre passes… dont trois sur coup d’envoi (TROIS SUR COUPS D'ENVOI !). Et encore, la quatrième, on ne la voit même à l’image. Dix minutes de terreur pour Paris, qui a balancé à tout va (mais mal), et perdu tous ses duels (au sol et en l’air). Accablant.

>> Barça-PSG: Il y avait penalty sur Di Maria, avoue Mascherano 

Autopsie des dix dernières minutes

88e : On vous le confirme, même à 4-1, le Barça n’y croit pas

Le coup franc de Neymar avait l’air d’un baroud d’honneur. Les Catalans ne se précipitent pas dans leur camp pour remonter le score et le temps, Luis Enrique applaudit avec le masque des mauvais jours. Barcelone n’a pas tout à fait abdiqué, mais le cœur y est difficilement.

>> "À 3-1, les joueurs du Barça m'ont dit que c'était fini" affirme Marco Verratti

89e : Marquinhos prend un jaune… et sera suspendu pour le quart

Amusant ?

>> Barça-PSG: Les 5 fois où l'arbitre a fait mal au PSG

90e : A 5-1, on voit bien la différence

L'arbitre aurait-il osé siffler le penalty à 5-1 ? On ne saura jamais. Neymar marque et fonce sur la balle pour sauver les secondes, il enflamme le public, Luis Enrique se rallume. Il y a cinq minutes de temps additionnel, et l’espoir est de retour. C'est injuste pour le PSG, mais il faut faire avec.

>> Barça - Luis Enrique: "Un sport de fou"

91e : sur l’engagement, Paris balance dans le vide. Vous avez peur ? Vous allez perdre

Aimé Jaquet avait tout prévu.

93e : La faute d’Aurier, on en parle ?

Aurier fait un ascenseur sur Suarez à la limite de la surface, mais l’arbitre n’ose pas siffler (qu'est-ce qu'on vous disait...). Il reste deux minutes.

95e : Ter Stegen, l’avantage, l’arbitre, Aurier… à croire que c’était écrit

Regarder cette dernière minute a posteriori laisse voir à quel point cela aurait pu se passer autrement… Après un coup franc barcelonais renvoyé par Aurier, Verratti tacle dans les pieds d’Arda Turan, à 60m du but catalan. Il n’y a plus de gardien. L’Italien se relève le premier mais… Ter Stegen récupère (premier tournant). Et relance, avant de se faire faucher par Verratti. L’arbitre aurait pu laisser l’avantage, mais il revient finalement à la faute (deuxième tournant). Il aurait pu sortir un deuxième jaune (mérité), qui aurait nettement casser le rythme, mais le jeu se poursuit pour le coup franc de la dernière chance (troisième tournant). Cavani aurait pu repousser n’importe où, mais il a fallu que cela tombe dans les pieds de Neymar, avec sa gueule de héros du jour (quatrième tournant). Son centre est bon. Serge Aurier ne bouge pas d’un poil pour suivre Sergi Roberto (il se réservait peut-être pour un grand match…). Fin de l’histoire (plus de tournant possible).

>> Barça-PSG: la faillite tactique d’Unai Emery

96e : Remontada validée

Impossible ? C'est vrai. Mais ils l'ont fait.

A.T.