RMC Sport

En vidéo - Ligue des champions: Manchester City enfin dans le grand huit

Yaya Touré échappe à un défenseur ukrainien

Yaya Touré échappe à un défenseur ukrainien - AFP

Auteur d’un 0-0 terne à la maison ce mardi face à Dynamo Kiev, en huitième de finale retour de la Ligue des champions, Manchester City se qualifie pour le premier quart de son histoire en C1 grâce à son succès 3-1 en Ukraine à l’aller. Mais les Citizens ont perdu Vincent Kompany et Nicolas Otamendi, sortis sur blessures en première période.

Si le PSG va disputer son quatrième quart de finale de Ligue des champions consécutif, les clubs possédés par des fortunes ou des fonds d’investissement du Golfe Persique ne sont pas tous logés à la même enseigne. Demandez donc à Manchester City. Après quatre tentatives infructueuses sur les quatre dernières saisons, le club mancunien fait enfin son entrée dans le grand huit européen avec sa qualification pour les quarts obtenue ce mardi soir contre le Dynamo Kiev.

Kompany et Otamendi blessés et sortis en moins de 30 minutes

Vainqueurs 3-1 en Ukraine il y a trois semaines, les joueurs de Manuel Pellegrini avaient flingué presque tout le suspense dès l’aller. Kiev ne sera pas parvenu à le réanimer au retour. Au bout d’un match très terne et en manque de spectacle, où les Ukrainiens auraient sans doute mérité de marquer, les Citizens signent un match nul et vierge qui les envoie au tour suivant. Soirée sans accroc ? Pas vraiment. Car Manchester a peut-être perdu sa charnière centrale avec les sorties sur blessure de Vincent Kompany (7e, remplacé par Eliaquim Mangala) et Nicolas Otamendi (24e). Pas très rassurant pour la suite de la saison et le premier quart de finale de C1 de l’histoire du club.