RMC Sport

Ligue des champions: la boulette de l'arbitre de Kiev-Benfica, qui se plante sur un carton rouge

L’arbitre anglais Anthony Taylor a agité le match nul entre le Dynamo Kiev et Benfica (0-0), mardi en Ligue des champions, en attribuant un carton rouge à un joueur qu’il pensait avoir déjà averti.

Pour Anthony Taylor, carton jaune = rouge direct. L’arbitre anglais s’est un peu emmêlé, mardi soir lors du match de Ligue des champions entre le Dynamo Kiev et Benfica (0-0). A la 82e minute de la rencontre, il infligé un carton jaune au milieu de terrain ukrainien, Denys Garmash, avant de brandir le rouge, devant les yeux incrédules du joueur du Dynamo Kiev.

Dans son esprit, Taylor avait distribué un premier avertissement à Garmash plus tôt dans la rencontre. Un carton jaune... inexistant. Après quelques secondes de discussion avec les Garmash, il s’est ainsi rendu compte de son erreur, annulant l’expulsion de l’international ukrainien, lui infligeant seulement un avertissement. Un peu embarrassé, l’arbitre a mis fin à cette scène dans le sourire.

>> Abonnez-vous pour regarder la Ligue des champions avec le pack Sport RMC Sport + beIN Sports

Les Ukrainiens ont en revanche beaucoup moins ri en toute fin de match quand l’arbitre anglais est de nouveau entré en action pour annuler un but de Vitaliy Mykolenko à la dernière seconde… sur un centre de Garmash, signalé en position de hors-jeu. Malgré un enchaînement d’occasions bouillantes dans les derniers instants, Kiev a dû concéder le nul.

Loué pour sa gestion pendant le malaise d'Eriksen

L’arbitre Anthony Taylor avait été salué l’été dernier pour ses décisions rapides suivant le malaise cardiaque de Christian Eriksen lors de la rencontre de l’Euro entre le Danemark et la Finlande lors de l’Euro 2020.

"J'étais à 10 mètres, je le regardais directement, avait-il raconté quelques semaines plus tard. Il n'y avait personne près de lui. Je pouvais clairement voir qu'il y avait quelque chose de grave. J'ai déjà vu quelqu'un subir un arrêt cardiaque soudain, alors que j'arbitrais Burnley et Newcastle. Un de mes collègues, Eddie Wolstenholme, a fait un arrêt cardiaque dans le vestiaire. Je me souviens très bien juste avant de ramener les équipes aux vestiaires, se rappelle-t-il. Un gars de la sécurité est venu me demander la permission pour sa femme d'être sur le terrain. Pour moi, c’était une évidence absolue, bien sûr qu’elle pouvait."

NC