RMC Sport

Ligue des champions: le Bayern enchaîne grâce au génial Kimmich, l’Inter accrochée

Le Bayern Munich s’est arraché pour dominer (2-1) le Lokomotiv Moscou en Russie, ce mardi en Ligue des champions. Dans le même temps, le Chakhtior Donetsk a tenu en échec l’Inter Milan (0-0).

Groupe A: le Bayern remercie Kimmich

Le Bayern Munich avait perdu l’habitude de cravacher pour l’emporter. Le club bavarois anéantit tous ses adversaires depuis le début de la saison, le plus souvent sur des scores fleuves (5-0 contre Francfort, 4-0 contre l’Atlético…), et s’appuyait jusqu’alors sur une force de frappe offensive inégalée en Europe. Mais pas ce mardi soir, en Russie, où l’équipe a trop souvent ronronné dans son expression collective, contre le Lokomotiv Moscou, finalement battu sur le fil (1-2) à domicile. Tout avait bien commencé pour les Bavarois, dans le sillage de ses internationaux français.

Dans tous les bons coups offensifs de la première demi-heure, Benjamin Pavard, à la réception d’une transversale fabuleuse de Tolisso, centrait en première intention depuis son couloir pour la tête de Goretzka (13e), qui rôdait au premier poteau. 1-0. Quelques minutes plus tard seulement, le Bayern Munich reproduisait cette action d’école, toujours avec Pavard dans le rôle du passeur. Mais Kingsley Coman, du pied droit, était moins précis que son coéquipier (25e). Après avoir trouvé le poteau, le Français manquait la lucarne opposée de Guilherme (69e). Sa dernière action du match.

Quelques instants seulement après sa sortie, le Bayern Munich s’est fait surprendre par Mirantchouk (70e), l’atout technique de cette équipe russe, de loin son joueur le plus dangereux. Les Moscovites pensaient avoir fait le plus dur en égalisant dans un match où ils ont sérieusement peiné à exister, mais l’impitoyable Joshua Kimmich, d’une somptueuse demi-volée téléguidée depuis les 22 mètres, anéantissait leurs espoirs de succès (79e). Tenant du titre dans la compétition, le Bayern Munich reste invaincu en Europe avec un treizième succès d’affilée en Ligue des champions.

Groupe B: l'Inter dos au mur

La rencontre fut moins emballante en Ukraine, à Kiev, où l’Inter Milan s’est contenté d’un nul sans le moindre but (0-0), à l’issue d’un match peu enivrant. Profitant d’une possession à son avantage, la formation dirigée par Antonio Conte a tiré (11 tentatives contre 4) et cadré (4 à 1) bien plus que son hôte de la semaine, mais il a surtout gâché pléthores de situations. Deux frappes intéristes, signées Barella (17e) et Lukaku (42e) notamment, ont heurté la barre transversale en première période. Ce point du nul fait les affaires des Ukrainiens, invaincus, qui conservent la tête du groupe B. Avec deux points, l’Inter Milan est dans l’obligation de prendre un maximum de points dans sa double confrontation à venir contre le Real Madrid.

QM