RMC Sport

Ligue des champions: Porto avait tout prévu pour le coup franc décisif face à la Juve

Sergio Oliveira a bien fait exprès de tirer son coup franc à ras de terre, mardi face à la Juventus, après avoir remarqué que le mur turinois sautait souvent. Il a marqué et le FC Porto, en infériorité numérique, s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions.

Cristiano Ronaldo fait beaucoup parler depuis mardi soir. Et pour une fois, ce n’est pas en bien. La star de la Juventus se retrouve au cœur des critiques pour son attitude dans le mur sur le coup franc marqué par Sergio Oliveira, mardi lors du 8e de finale retour de la Ligue des champions face à Porto (3-2, a.p.) provoquant l'élimination des Italiens.

Ronaldo s'est retourné, Rabiot et Morata ont sauté

En prolongation après avoir remonté le score du match aller (2-1), les Bianconeri ne se sont pas suffisamment méfiés de ce coup de pied arrêté à la 115e minute. Ils auraient dû. Car les joueurs du FC Porto, réduits à dix depuis l’expulsion sévère de Mehdi Taremi (54e), avaient parfaitement étudié les failles des Turinois. Notamment la légèreté de leur mur sur les coups francs.

Le mur de la Juventus s'est disloqué
Le mur de la Juventus s'est disloqué © capture

Sergio Oliveira, déjà buteur sur penalty en première période, a donc tiré fort à ras de terre en comptant sur le saut des défenseurs adverses. Banco. Adrien Rabiot et Alvaro Morata ont sauté alors que Cristiano Ronaldo s’est retourné laissant passer le ballon entre ses jambes. La dislocation du mur a surpris le gardien Wojciech Szczesny, trop court pour sortir le ballon du cadre. Tout sauf un coup de chance. Chancel Mbemba (26 ans), défenseur congolais du FC Porto, a confié que tout avait été étudié en amont.

"On savait déjà, on a regardé les vidéos, que les défenseurs de la Juve sautaient sur les coups francs, a déclaré l’ancien joueur d’Anderlecht à RMC Sport. On a travaillé ça à l’entraînement. On savait que si ça passait le mur, ça allait être but."

Sergio Oliveira, ancien éphémère joueur du FC Nantes, a donc visé cette zone en connaissance de cause. "Ouais! On a travaillé ça, confirme Mbemba. C’est le fruit du travail."

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Brillant de la part des hommes de Sergio Conceicao qui atteignent les quarts de finale de la compétition pour la troisième depuis 2015. Cristiano Ronaldo, lui, est désigné coupable pour avoir tourné le dos sur cette frappe qui a scellé le sort de Juventus. "Cristiano Ronaldo saute et se tourne dans le mur, s’est étouffé Fabio Capello, ancien entraîneur de l'équipe, sur Sky Sport Italia. Celui qui est dans le mur ne peut pas avoir peur de prendre le ballon. C'est une erreur impardonnable, il n'a aucune excuse."

Plus mesuré, Andrea Pirlo a aussi étalé son amertume face à tant de légèreté à un moment crucial. "Les joueurs n'ont pas compris l'importance de ce tir, peut-être du fait qu'il était lointain, et ils se sont tournés, a regretté l’entraîneur piémontais. Quand tu fais cette erreur en huitième de finale, tu la paies et tu ne vas pas en quart..."

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport