RMC Sport

Ligue des champions: Haaland, Oliveira... tous les buts de la soirée en vidéo

Erling Haaland

Erling Haaland - AFP

Les 8es de finale retour de la Ligue des champions Juventus-Porto (3-2 ap) et Dortmund-Séville (2-2) ont été riches en émotions, ce mardi. Retrouvez tous les buts de la soirée en vidéo.

Juventus - Porto (qualifié) : 3-2 (ap)

(Chiesa 49e, 63e, Rabiot 117e ; Oliveira 19e sp et 115e)

Un immense suspense… et un désastre pour la Juve. Battue à l’aller au Portugal (1-0), la Vieille Dame a été éliminée par le FC Porto en 8es de finale de la Ligue des champions, au bout d’une soirée extrêmement intense. Sergio Oliveira, le milieu de terrain du club portugais (28 ans), est le héros du jour. D’abord buteur sur un penalty généreux (19e), après un contact entre Merih Demiral et Mehdi Taremi, il a marqué le but de la qualification pour Porto sur un coup franc lointain (115e).

Sa frappe à ras de terre a piégé le mur turinois, et notamment Cristiano Ronaldo qui s’est retourné, puis le gardien polonais Wojciech Szczęsny, qui n’a pas eu la main assez ferme malgré la puissance très relative du tir. Adrien Rabiot a vite redonné l’avantage à la Juve dans ce match (117e), mais cela a été insuffisant. Avec la règle des buts marqués à l’extérieur, c’est Porto qui passe. Et la Juve qui trépasse, encore.

Dortmund (qualifié) - Séville : 2-2

(Haaland 35e et 54e sp ; En-Nesyri 69e sp et 90e+6)

Mais de quelle planète vient-il ? A 20 ans, Erling Haaland n’en finit plus d’affoler les statistiques et d’entrer avec fracas dans l’histoire de la Ligue des champions. Une finition simple dans la surface (35e), un penalty en deux temps (54e) : le Norvégien a propulsé le Borussia Dortmund vers les quarts de finale de la Ligue des champions, après avoir déjà réussi un doublé à l’aller sur la pelouse du FC Séville. Le club allemand s’est quand même fait très peur en fin de match, avec le doublé du Marocain Youssef En-Nesyri (69e sp, 90e+6). Les Sévillans ont eu une dernière opportunité dans la surface du BVB, mais n’ont pas su l’exploiter.

On retiendra aussi de ce match cette séquence de huit minutes complètement folle en seconde période (48e-56e), du but (magnifique) refusé à Erling Haaland à son carton jaune pour avoir chambré le gardien adverse, en passant par l’intervention du VAR pour signaler un penalty pour une faute de Jules Koundé sur le Norvégien, l’arrêt de Yassine Bounou jugé illégal car n’ayant pas un pied sur la ligne et la deuxième tentative, réussie, du n°9 de Dortmund. Il fallait s’accrocher pour tout suivre ! La question maintenant est de savoir qui le monstre Haaland va faire souffrir en quarts…

LP