RMC Sport
en direct

PSG-Bayern, le jour d'après en direct: le beau message de Choupo-Moting pour Paris

Choupo-Moting a égalisé sur l'ensemble des deux matchs mais cela n'a pas suffi à qualifier son équipe

Choupo-Moting a égalisé sur l'ensemble des deux matchs mais cela n'a pas suffi à qualifier son équipe - @AFP

Battu par le Bayern 1-0 mais qualifié sur l'enemselbe des deux matchs en demi-finale de Ligue des champions, le PSG a réussi un sacré exploit et attend maintenant le nom de son adversaire, Dortmund ou Manchester City, qui se rencontrent ce soir (coup d'envoi à 21h sur RMC Sport 2).

Le touchant message de Choupo-Moting

Sans rancune. Eric Choupo-Moting s’est livré à 100% sur le terrain pour qualifier le Bayern Munich face à son ancien club, le Paris Saint-Germain, en Ligue des champions. Mais ses deux buts - un à l’aller, le second au retour - n’auront pas suffi pour entrevoir la qualification en demies, malgré la victoire (1-0) du Bayern hier soir (défaite 3-2 à l'aller, en Bavière). Reste la frustration d’être passé aussi près, mais aussi l’amitié pour ceux qui étaient encore ses coéquipiers il y a neuf mois. "Quelle bataille difficile ce fut ! Toujours très déçu parce que nous étions si proches ! Je suis fier de l'équipe car nous nous sommes battus jusqu'à la dernière seconde, a-t-il déclaré sur Instagram. Félicitations au PSG. C'était un sentiment génial et spécial d'être de retour à Paris, au Parc (malheureusement sans les supporters) et de voir tant de visages familiers et d'amis. Même si l'élimination, malgré la victoire, fait encore très mal, je leur souhaite le meilleur pour l'avenir ! On garde la tête haute et on se concentre maintenant sur le championnat."

Manchester City-Dortmund : les joueurs sous la menace d’une suspension face au PSG

Un élément est à prendre en compte pour les suiveurs parisiens de Manchester City-Dormtund (21h, sur RMC Sport 2). Celui des joueurs sous la menace d’une suspension pour la demi-finale aller face au PSG (le 27 ou 28 avril) en cas de carton jaune reçu ce mercredi soir. Côté Dortmund, on tremble avec deux cadres sous la menace : Erling Haaland et Emre Can. A Manchester City, ce sont également deux titulaires qui sont en danger : Joao Cancelo et Fernandinho

Manchester City ou Dortmund, quel est le meilleur adversaire pour le PSG?

Le PSG s’est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions en éliminant le Bayern Munich au terme d’une double confrontation spectaculaire. Les partenaires de Neymar vont désormais affronter le vainqueur de Manchester City-Dortmund pour une place en finale. Deux adversaires aux profils très différents.

Neymar assure qu'il n'a pas voulu chambrer Kimmich

Au coup de sifflet final, le Brésilien a exulté de joie avec Leandro Paredes devant Joshua Kimmich. S'il a lancé une pique à l'encontre de l'Allemand après la partie, Neymar assure qu'il n'a pas voulu le chambrer.

"C'est drôle parce que je n'ai même pas célébré pour le chambrer, c'était plus avec Leo (Leandro Paredes, NDLR) et j'ai fini par célébrer avec lui, a raconté Neymar après la rencontre, au micro de TNT Sports Brasil. C'est le destin qui m'a rapproché de Kimmich."

La pique de Neymar en réponse à Kimmich

Après la qualification du PSG face au Bayern Munich, pour les demi-finales de Ligue des champions, Neymar a répondu à une déclaration d'avant-match de Joshua Kimmich. "Il a déclaré qu'il était convaincu de se qualifier", a notamment rappelé l'attaquant brésilien, à TNT Brasil, insistant sur le fait que le milieu allemand était "sûr" de passer parce que son équipe était la "meilleure".

Neymar a alors osé une comparaison. "Mais tu peux avoir toute la possession de balle qu'il faut... Tu peux draguer une femme toute la nuit, quelqu'un peut venir et te la piquer en cinq minutes", a-t-il lancé avant d'exploser de rire.

Depuis 2017, le vainqueur de la Ligue des champions a toujours éliminé le Bayern Munich

Sortir le Bayern Munich de la Ligue des champions n'est pas une tâche aisée. Tentante du titre de la compétition, l'équipe bavaroise est tombée ce mardi malgré sa victoire (1-0) face au PSG. Et depuis 2017, à l'exception de la dernière édition, le vainqueur de la plus prestigieuse des compétitions européennes a toujours éliminé le Bayern Munich lors de la phase finale. Liverpool en 2019 ou le Real Madrid lors des deux années précèdentes, le bourreau du Bayern Munich a décroché ensuite le trophée entre 2017 et 2019. Au PSG de poursuivre la série en cours.

La presse européenne salue la "vengeance" parisienne et la prestation de Neymar

"Comme c'est amer", réagit ainsi Bild au lendemain de la victoire du Bayern Munich qui n'a empêché la qualification du PSG. "Paris livre avec Neymar, Mbappé et Di Maria un football magique", félicite le quotidien allemand. La version allemande de Sky Sports pointe elle les absences de plusieurs joueurs, avec un Bayern Munich affaibli. "L'instinct de tueur de Lewandowski a manqué", tout en rappelant aussi le forfait de Serge Gnabry, Niklas Süle ou Leon Goretzka.

"Les deux équipes ont complètement échangé les rôles du premier match dans un quart de finale retour passionnant et fou", analyse Sportschau, autre média allemand. De son côté, Kicker a noté aussi la prestation convaincante du PSG: "Neymar, Mbappé et Di Maria ont joué de façon spectaculaire encore et encore, mais cela n'a pas été reflété le tableau de score", indique Kicker dans son compte-rendu de la partie.

En Espagne, on suit toujours forcément avec attention les performances du PSG et en particulier de Neymar. "Récital du match de l'ex-joueur de Barcelone", résume ainsi à propos de Neymar le Mundo Deportivo, quotidien catalan. "Le Bayern tombe sur ses pieds face à un Neymar imparable", commente aussi le journal Sport en Espagne.

Dans ses notes du match, la Gazetta dello Sport attribue 7,5 sur 10 pour un "Neymar stellaire. "Les Parisiens sont entrés dans une phase de maturité, de conscience technique et d'application mentale, et avec une organisation tactique capable de supporter les deux phénomènes d'attaque", analyse aussi le quotidien sportif de référence en italie, en évoquant la belle réussite de l'association entre Neymar et Kylian Mbappé.

Dagba chambre les Bavarois en tweetant en allemand

Le vestiaire du PSG n'a semble-t-il pas oublié quelques provocations de la part du Bayern Munich à l'issue de la dernière finale de la Ligue des champions. Après la qualification pour les demi-finales de la compétition ce mardi, face aux Bavarois, Colin Dagba a profité pour féliciter son équipe avec un tweet écrit en allemand.

"Unglaublich", a tweeté en allemand sur ses réseaux sociaux Colin Dagba pour revenir sur cette qualification "incroyable", en version française. Capitaine du PSG en l'absence du PSG, Presnel Kimpembe lui a répondu publiquement par un " Toi unglaublich", avec un coeur, pour féliciter la prestation de son partenaire de défense.

Carragher taille la Ligue 1, pas assez bien pour Neymar et Mbappé

On en attendait pas moins de Jamie Carragher qui, pendant sa carrière de joueur à Liverpool, a montré qu'il ne maîtrisait pas toujours ses tacles, mais celui là sur le niveau de la Ligue 1, sur le plateau de CBS en débrief du match est sorti un peu de nulle part: "Je n'aime pas le (Neymar) voir là-bas, au PSG. Je ne pense pas que des joueurs de qualité comme Neymar ou Mbappé devraient jouer pour le PSG. Ils ne devraient pas jouer dans le championnat français, c'est un championnat médiocre, moyen, a critiqué Carragher. Ils ne devraient pas évoluer semaine après semaine en Ligue 1, ce n'est pas assez bon."

Pour Neymar, sa prolongation "n'est plus un sujet"

Ce n'est pas encore officiel mais ce n'est plus un sujet de discussion: Neymar l'a confirmé lui-même après le match. Cette prolongation, "ce n’est plus un sujet", a assuré le n°10 brésilien au micro d'ESPN Brazil. "Évidemment, je me sens très à l'aise et chez moi ici au PSG. Je me sens plus heureux qu'avant". Nasser Al-Khelaïfi aussi s'était montré confiant sur le sujet, mettant même une petite pression à Kylian Mbappé: "On a beaucoup investi dans ce club pour gagner la Ligue des champions et tous les trophées en jeu. Neymar et Kylian (Mbappé) n’ont pas d’excuses pour partir".

La joie des Parisiens dans le vestiaire

L'explosion de joie à la mesure de la tension qui a parcouru les acteurs tout le match. Avec à la fin, la libération pour les Parisiens. Et une grosse fête dans le vestiaire du Parc des princes, avec Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe en ambianceurs en chef.

Bonjour et bienvenue à tous

Sacrée performance du PSG qui n'a pas cedé face aux assauts incessants du Bayern et a au contraire manqué de réussite pour se mettre à l'abri. Les supporters parisiens ont tremblé, mais l'histoire s'est bien terminée. Si vous l'avez manqué, le résumé du match est par ici.

https://twitter.com/pierrekoetschet Pierre Koetschet Journaliste RMC Sport