RMC Sport

Ligue des champions: une partie de la réforme déjà changée?

Selon le quotidien britannique The Times, la réforme de la Ligue des champions est remise en cause au sein de l'Association européenne des clubs. En question: l'attribution de deux tickets au bénéfice de l'historique européen des clubs via leur coefficient UEFA.

Le combat est loin d’être terminé. Si la Super League est en train de s’effondrer à vitesse grand V, avec les retraits successifs des membres fondateurs, la Juventus ayant même admis ce mercredi la fin du projet - certains veulent également s’attaquer à la réforme de la Ligue des champions imaginée par l’UEFA. Selon le quotidien britannique The Times, l’instance européenne fait face à la pression des ligues européennes et de l'Association européenne des clubs (ECA).

>> La crise de la Super League en direct

Une réforme remise en question

Bousculée par la mise en place de cette Super League privée réunissant initialement douze clubs européens majeurs, l'UEFA a adopté lundi sa réforme de la Ligue des champions à l'horizon 2024, avec un nouveau format et un tournoi passant de 32 à 36 équipes. La qualification pour la C1 dépendra toujours de la place finale d'un club dans son championnat national. Si la France garde sa cinquième place au classement UEFA des championnats, l’un des quatre tickets supplémentaires sera pour elle. Un autre billet sera octroyé à un champion national d'un plus petit pays via la traditionnelle "voie des champions" des qualifications à la compétition.

Les deux derniers tickets seront attribués au bénéfice de l'historique européen des clubs, via leur coefficient UEFA, pour les équipes non-qualifiées pour la Ligue des champions mais qualifiées, via leur championnat, à une place europénne (barrage de C1, Ligue Europa ou Conference League). Les deux meilleures de ces équipes, au coefficient UEFA, seraient ainsi repêchées en C1.

Ce qui pourrait par exemple permettre au Borussia Dortmund, Liverpool ou Arsenal de se qualifier malgré une saison ratée sur la scène nationale. A l'heure actuelle, le BvB n'occupe que la cinquième place de la Bundesliga, alors que les Reds et les Gunners sont 6es et 9es de Premier League à six journées de la fin de la saison. C’est l’attribution de ces deux derniers billets qui est remise en cause d’après un membre du conseil d’administration de l’ECA. Cette instance souhaiterait voir cette sorte de joker pour les gros clubs être supprimé, surtout après le putsch raté des douze clubs, et attribuer ces deux places à des champions nationaux supplémentaires.

>> Toutes les infos sur la Super League en direct

RR