RMC Sport

Super League: la Juventus admet sa défaite mais reste déterminée à réformer le football

La Juventus a officiellement admis que le projet de Super League était terminé, tout en indiquant être persuadée du bien-fondé de cette compétition. La Vieille Dame semble également très agacée par l'attitude des autres clubs.

Le communiqué est amer. Mercredi, en début d'après-midi, la Juventus de Turin a officiellement réagi aux décisions des autres clubs engagés en Super League de se retirer de la compétition : depuis mardi soir, les six clubs anglais (Manchester City, Manchester United, Liverpool, Tottenham, Chelsea, Arsenal), l'Atlético de Madrid, l'Inter Milan puis l'AC Milan ont tour à tour annoncé jeter l'éponge.

>> La crise de la Super League en direct

Pour la Juventus, dont le président, Andrea Agnelli, est l'un des principaux instigateurs du projet, pas question de se retirer officiellement de l'épreuve. Le club piémont admet simplement que la compétition ne peut plus se jouer. "En référence au communiqué de presse publié par Juventus Football Club SpA le 19 avril 2021, relatif au projet de création de la Super League, et au débat public qui a suivi, le club précise qu'il est au courant de la demande et des intentions exprimées par certains clubs de se retirer de ce projet, bien que les procédures nécessaires dans le cadre de l'accord entre les clubs ne soient pas achevées", écrivent les Turinois sur leur site internet.

Les réactions du Barça et du Real sont attendues

Le club piémont déplore donc ouvertement le comportement des autres clubs ayant décidé de quitter le navire. Et réaffirme sa détermination pour réformer le football mondial. "Dans ce contexte, la Juventus, tout en restant convaincue de la validité des hypothèses sportives, commerciales et juridiques du projet, estime qu'elle a actuellement des possibilités limitées de se réaliser sous la forme dans laquelle il a été initialement conçu. La Juventus reste déterminée à créer une valeur à long terme pour le club et pour l'ensemble du mouvement footballistique."

Seuls deux clubs n'ont pour l'instant pas communiqué : le Barça et le Real. Comme pour la Juventus de Turin, la réaction du club merengue est très attendue, le patron du club, Florentino Perez, étant officiellement le premier - et vraisemblablement le dernier - président de la Super League.

dossier :

La Super League

FG