RMC Sport

Malgré la crise avec le Super League, l’UEFA confirme sa réforme de la Ligue des champions

Malgré le contexte explosif, l’UEFA a officialisé lundi lors d'uen conférence de presse le passage de la Ligue des champions de 32 à 36 clubs.

C’était annoncé depuis plusieurs semaines et l’UEFA n’a pas modifié son agenda. Malgré le séisme provoqué dimanche soir par l’annonce du projet de Super League, l’instance européenne est restée sur sa ligne. A partir de 2024, la Ligue des champions se jouera donc à 36 clubs, au lieu de 32. La décision a été votée à l’unanimité lors du comité exécutif et l'UEFA l'a officialisé lundi en début d'après-midi lors d'une conférence de presse.

>> La crise entre la Super League et l’UEFA sont dans le direct RMC Sport

Une refonte favorable aux clubs français

Parmi les grands changements de la réforme de C1: la fin des matchs de poules, comme on les connaissait jusqu’à maintenant. Chaque équipe jouera 10 matchs, contre six actuellement, face à dix adversaires différents. Fini donc les matchs aller-retour.

Les huit premières équipes du classement général seront qualifiés pour les huitièmes de finale. Les équipes classées entre la 9e et la 24e place disputeront un barrage en aller-retour pour se qualifier pour les huitièmes. Les équipes classées entre la 25e et la 36e place seront quant à elles éliminées.

Les phases finales se dérouleront ensuite selon le format "classique", en place aujourd’hui. L’équipe qui remportera la Ligue des champions disputera donc 17 ou 19 matchs (en fonction de si elle accède au 8e de finale via une qualification directe ou via le barrage). A titre de comparaison, le vainqueur de la C1 2020/2021 aura lui disputé 13 rencontres.

Cette refonte est cependant favorable aux clubs français, puisque trois clubs de l'Hexagone, voire quatre (via un tour préliminaire), seront qualifiés d’office parmi les 36 équipes. Cette nouvelle formule a pour but de faire gagner la C1 en exposition médiatique et donc en droits TV.

dossier :

La Super League

LL