RMC Sport

Milan-Atlético: l’Italie crie au vol contre le VAR après la défaite milanaise

Un carton rouge rapidement distribué à Franck Kessié et un penalty litigieux accordé à l’Atlético dans les arrêts de jeu ont engendré la défaite de l’AC Milan (1-2), mardi en Ligue des champions. La presse fustige l’arbitre et l’utilisation du VAR.

Le grand retour de l’AC Milan en Ligue des champions se passe de manière douloureuse. Battus à Liverpool (3-2) après avoir mené 2-1 lors de la première journée, les Lombards ont chuté à domicile contre l’Atlético de Madrid (1-2) à la dernière seconde, mardi. Ils avaient pourtant démarré fort avec un but de l’ancien Lillois Rafael Leao et un jeu éteignant complètement les Espagnols. Puis, tout a déraillé avec l’expulsion de Franck Kessié pour un deuxième jaune (29e) jugé sévère par les Italiens.

Leur colère a explosé dans les arrêts de jeu quand l’arbitre de la rencontre, M. Çakir a accordé un penalty aux Espagnols pour une main involontaire du Français Pierre Kalulu. Les Lombards ont alors assuré au directeur de jeu turc que le ballon avait d’abord touché celle de Thomas Lemar. Mais cela n'a rien changé. La Gazzetta dello Sport s’en offusque en une ce mercredi: "Milan volé", "les oublis de Cakir et du VAR coûtent cher", regrette le journal.

>> Abonnez-vous pour regarder la Ligue des champions avec le pack Sport RMC Sport + beIN Sports

Le journal relève plusieurs situations de mains involontaires au cours de la rencontre où l’arbitre n’a pas sifflé. Il regrette aussi l’utilisation subjective du VAR qui n’a pas revu la décision initiale. Le quotidien s’étonne aussi de l’indulgence de l’arbitre pour les joueurs madrilènes avec des fautes de Rodrigo De Paul et Luis Suarez non sanctionnées en seconde période.

Pioli: "l'arbitre n'était pas exactement le meilleur sur le terrain"

Stefano Pioli, entraîneur milanais, a laissé éclater sa frustration sur le terrain au moment du penalty, finalement transformé par Luis Suarez. Avant de mesurer ses propos à l’issue de la rencontre. "C'est difficile de juger, Kalulu était un peu désarticulé, peut-être que Lemar a touché le ballon (de la main) avant, a-t-il analysé. À mon avis, l'intervention sur laquelle Kessie a pris le deuxième carton jaune n'était pas de nature à laisser une équipe en dix après une demi-heure de jeu. Disons que l'arbitre ce soir n'était pas exactement le meilleur sur le terrain."

NC