RMC Sport

OM: les raisons de s'inquiéter avant le "match de l'année" face à Tottenham

Tenu en échec par Strasbourg ce samedi soir (2-2) alors qu'il menait 2-0, l'OM poursuit sa période poussive et reste sur une victoire lors des six derniers matchs toutes compétitions confondues. Inquiétant alors qu'un match capital arrive ce mardi, face à Tottenham (21h, sur RMC Sport 1), en Ligue des champions.

Les têtes marseillaises sont lourdes ce dimanche, au lendemain du match nul renversant à Strasbourg (2-2). Malgré une avance de deux buts à l'orée du dernier quart d'heure, les hommes d'Igor Tudor ont laissé les Alsaciens revenir grâce notamment à un bijou de Kévin Gameiro dans le temps additionnel. De quoi prolonger la mauvaise série de résultats alors qu'un énorme choc décisif pour l'avenir des Marseillais se profile en Ligue des champions, face à Tottenham mardi (21 heures sur RMC Sport 1).

>> Revivez Strasbourg-OM (2-2)

• Une victoire lors des six derniers matchs

Alors que l'OM a débuté l'exercice 2022-2023 sur les chapeaux de roues en restant accroché au wagon du PSG, la tendance s'est inversée ces dernières semaines. Les Marseillais n'ont plus gagné en Ligue 1 depuis le 30 septembre (3-0 à Angers). Depuis, ce sont trois défaites (Ajaccio, Paris, Lens) et un nul (Strasbourg). Des résultats négatifs qui ont repoussé Marseille à la cinquième place de Ligue 1 et à trois points du podium.

En Ligue des champions, la défaite contre l'Eintracht Francfort a effacé la double victoire face au Sporting, acquise à chaque fois contre un adversaire en infériorité numérique. Avant la dernière journée, l'OM est dernier de son groupe (6 pts) et doit impérativement s'imposer pour se qualifier pour les huitièmes de finale.

• Des joueurs en méforme

Si les résultats ne suivent plus, certains joueurs prennent le même chemin, à l'image de Nuno Tavares. Auteur de débuts très prometteurs (trois buts), le piston gauche marseillais s'essouffle. Entré à la pause face à Strasbourg, il a abandonné sa défense sur le but de Lebo Mothiba et n'a pas apporté suffisamment offensivement, au contraire de Jonathan Clauss, autant à l'aise à droite qu'à gauche.

L'arrière-garde marseillaise a été globalement décevante, hormis Pau Lopez, qui a sorti le grand jeu pour éviter un naufrage encore plus important. Solide jusqu'à l'heure de jeu, Leonardo Balerdi a montré une grande fébrilité dans les dernières minutes. Au milieu, si Mattéo Guendouzi est intouchable dans le système d'Igor Tudor, Valentin Rongier et Jordan Veretout sont loin d'afficher leur meilleur niveau.

• La communication d'Igor Tudor pose question

Si les résultats de son équipe sont inquiétants depuis cinq matchs, l'entraîneur de l'OM a souvent positivé, assurant que son équipe jouait bien malgré tout. Mais samedi, l'attitude du Croate a radicalement changé. Le coach marseillais s’est prêté à la conférence de presse de très mauvaise grâce, visage fermé et regard noir. Aux cinq questions gracieusement accordées par la communication du club, Tudor a répondu à voix basse en s’adressant à son traducteur et sans même daigner regarder ses interlocuteurs dans les yeux. Signe d'une tension de plus en plus grande au sein du club phocéen avant "le match de l'année".

AS