RMC Sport

PSG: Al-Khelaïfi allume (encore) les partisans de la Super League

Au lendemain d'une réunion avec l'UEFA et les promoteurs de la Super League, Nasser Al-Khelaïfi, en tant que président de l'Association europénne des clubs, a balayé les arguments des partisans du projet dissident.

À l'exception du FC Barcelone, du Real Madrid et de la Juventus, les grands clubs européens sont heureux de "tirer dans la même direction" avec l'UEFA, à en croire Nasser Al-Khelaïfi. Dans un discours prononcé mercredi en tant que président de la puissante Association européenne des clubs (ECA), le dirigeant qatari a vivement critiqué la tentative de relance de la Super League.

"Des gens essaient encore de réécrie l'histoire et de diviser le football avec des communiqués de presse et des power-points", a brocardé Nasser Al-Khelaïfi, au lendemain d'une réunion infructueuse entre l'UEFA, la société promotrice de la Super League et des représentants de clubs et d'autres acteurs du football européen.

"Ils ont essayé de voler le football aux clubs, aux joueurs et aux fans"

"Pour être honnête, je suis triste pour eux car ils ont prouvé hier qu'ils ne comprennent pas le football et son écosystème, a-t-il renchéri. (...) Il est facile d'oublier le chemin parcouru. Il y a un peu plus d'un an, certains ont essayé de briser l'ECA et l'ensemble de l'écosystème du football. Comme dans un film, dans l'obscurité de minuit, ils ont essayé de voler le football aux clubs, aux joueurs et aux fans. Mais à l'ECA, nous n'avons pas craqué".

Point par point, Nasser Al-Khelaïfi a détricoté les arguments avancés par les partisans de la Super League. Le football européen ne serait pas assez excitant? "Mais ils continuent à jouer les tournois. (...) La semaine dernière, pour mon club, le vainqueur du groupe s'est joué à la dernière minute", a opposé le patron du PSG, faisant référence à la belle opération du SL Benfica. La Ligue des champions ne serait pas assez compétitive? "Plusieurs gros clubs ne sont pas sortis de la phase de groupes". Les références aux nombreux duels Nadal-Federer? "Ils sont deux des plus grands athlètes de l'histoire du sport, mais pas parce qu'ils ont tout le temps joué ensemble. Mais parce qu'ils ont travaillé dur".

D'une manière générale, Nasser Al-Khelaïfi défend le travail de l'UEFA et surtout de l'ECA pour apporter de la "stabilité", de la "croissance" et de la "viabilité financière" au football européen. "Les clubs ont plus de pouvoir de décision que jamais. Nous façonnons notre avenir", a-t-il ajouté, convaincu qu'il n'est pas nécessaire de "démolir pour réformer" et que des améliorations peuvent être obtenues "en étant à l'intérieur du système".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport