RMC Sport

PSG: Cavani-Neymar, pourquoi ça ne marche pas

Cavani et Neymar

Cavani et Neymar - AFP

Muets face à Naples, mercredi soir en Ligue des champions (2-2), Edinson Cavani et Neymar ont une nouvelle fois montré que leur entente était compliquée sur le terrain. Un problème récurrent que le PSG n'a toujours pas résolu.

Une complicité inexistante

Si Neymar a trouvé quatre fois Cavani face à Naples, mercredi soir en Ligue des champions (2-2), la connexion entre les deux hommes est souvent proche du néant. L’action qui provoqua la blessure involontaire de l’Uruguayen sur son équipier après un centre de Mbappé est assez symptomatique de leur mésentente. La propension du Brésilien à garder le ballon ainsi que sa complicité évidente avec Mbappé ont pour conséquence d’isoler Cavani. Ce dernier n'a trouvé Neymar que trois fois face aux Napolitains. C'est très peu.

Cavani n'est pas "Neymar compatible"

Leur complémentarité ne s’améliore pas avec le temps. Face à Naples, les lacunes techniques de Cavani ont gêné le Brésilien. Lorsqu’il est lancé, "Ney" peine à trouver son partenaire. Voire l’évite, privilégiant Di Maria et surtout la vitesse de Mbappé. Le PSG n’est pas le Barça et Cavani symbolise à merveille ce qui manque au Brésilien devant lui: de la qualité de passe , de la technique et de la vitesse. Des qualités que ne possèdent pas Le Matador. 

Cavani en plein doute

Depuis un mois, l'Uruguayen n’est plus que l’ombre de lui-même. Il n’a pas participé aux orgies de buts face à Lyon (5-0) et Amiens (5-0) en Ligue 1. Il n’a pas non plus scoré face à Naples, un match au cours duquel il n’a remporté aucun duel, ce qui ne ressemble pas à ce gagneur né. D’une rare maladresse face au but, "Edi" n’a plus scoré avec le PSG depuis la démonstration face à l’Etoile Rouge de Belgrade (6-1, le 3 octobre). Une mauvaise passe qui se traduit par de l’agacement (son "savon" à Bernat face à Naples) et qui n’arrange pas sa relation avec Neymar.

Une cohabitation difficile depuis le début

Impossible de ne pas évoquer la relation entre les deux Parisiens sans rappeler les tensions nées à l’arrivée du Brésilien il y a un an. Le penaltygate contre Lyon a vite mis en lumière le manque de complicité entre les deux attaquants. Tout comme l'affaire du coup-franc retiré à Cavani par Dani Alves au profit de Neymar. Si le problème semble avoir été réglé en interne, "Ney" et "Edi" n’ont pas montré des signes d’une grande complémentarité ces derniers mois. Et rien ne dit que ça va changer. 

Aurélien Brossier