RMC Sport

PSG-Chelsea: Cavani, la plus belle des réponses

Très critiqué depuis plusieurs semaines et dépassé par Lucas dans la hiérarchie des attaquants parisiens, Edinson Cavani a inscrit le but de la victoire du PSG face à Chelsea (2-1), ce mardi en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Une belle revanche, voire peut-être le début du renouveau pour l’Uruguayen.

Il a couru. Sprinté même. Puis laissé exploser sa joie comme rarement. A la 78e minute de PSG-Chelsea, Edinson Cavani libère le Parc des Princes. Lancé dans la profondeur par Angel Di Maria, l’Uruguayen, excentré par rapport au but de Chelsea, trompe Thibaut Courtois d’une frappe croisée du pied droit, sans contrôle. Un but, le 17e de sa carrière en Ligue des champions (le troisième face à Chelsea), qui donne la victoire aux Parisiens (2-1) et qui résonne comme une belle revanche pour « El Matador ».

Relégué derrière Lucas, qu’il a remplacé ce mardi à la 74e minute, dans la hiérarchie des attaquants du PSG depuis la trêve, Cavani vit sa période parisienne la plus compliquée. Si ses statistiques sont bonnes (11 buts en L1, 3 en Ligue des champions), elles pourraient l’être encore plus sans une incroyable maladresse, symbolisée par son match face à Lille (0-0) ce samedi, durant lequel il a « vendangé » plusieurs occasions et eu droit aux sifflets nourris du Parc des Princes. Ce même public qui l’a acclamé ce mardi. 

Cavani : « Un attaquant, ça vit des buts »

« On a fait une très grande partie de la première à la dernière minute, c’était un grand match. J’ai eu la chance de pouvoir marquer le but de la victoire mais ça ne change rien, c’est la victoire de tout le groupe, réagit Cavani. C’est important car un attaquant, ça vit des buts. Le fait de marquer dans cette compétition, en plus un but important pour tout le monde qui nous donne la victoire... Il faut que je continue à travailler et on verra un peu ce qu’on peut faire avec Paris. »

 « Quel que soit le buteur, j’aurais été content qu’on marque ce deuxième but. Je suis heureux pour Edi, avoue Laurent Blanc. Je le dis souvent et je vais me répéter car vous doutez souvent de ses qualités de buteur : il démontre qu’il peut marquer des buts à tout moment. Il traversait un moment certainement très difficile. J’espère que ce but va le remettre en confiance. Ce sera bien pour lui et pour l’équipe parce qu’on aura besoin de tout le monde d’ici à la fin de saison. C’est un discours que j’ai avec tous mes joueurs et notamment avec lui depuis un certain temps. »

Larqué : « Ça peut lui redonner confiance »

Membre de la Dream Team RMC Sport, Jean-Michel Larqué est bluffé par ce « double visage » souvent affiché par Cavani : « Le football est quand même assez incroyable. Il marque un but quasiment impossible à marquer face à Courtois, car il est quand même dans un angle totalement fermé et qu’il y a un endroit où le ballon doit passer, entre les jambes, et Cavani ne fait pas exprès de lui mettre entre les jambes. A côté de ça, contre Lille (0-0), il a mangé la feuille de match. Sur cette entrée, est-ce qu’on doit considérer que grâce à ça il va redevenir un titulaire indiscutable ? Ça peut lui redonner confiance. C’est bien pour Cavani et c’est bien pour le PSG. »

Mais malgré cette entrée en jeu décisive, Cavani n’a pas fait oublier à Rolland Courbis ses ratés répétitifs de la première partie de saison. « Si Cavani se fait critiquer depuis des semaines et des mois, on peut quand même nous accorder qu’il est critiquable. Il rate tout, lance le coach de Rennes. On ne sait pas ce qui se serait passé si Cavani avait démarré ce match. Peut-être que ça aurait été une catastrophe, on n’en sait rien. Ce soir, on a la démonstration que le football est magnifique. Je dis bravo, mais bravo au football ! Car bientôt, on va regretter que Cavani ne soit pas rentré avant car il aurait mis un hat-trick. »

AA