RMC Sport

PSG-Etoile Rouge: l’énorme activité du duo Verratti-Rabiot, le festival Neymar... les notes des Parisiens

Deux semaines après la défaite essuyée à Liverpool (3-2), le PSG s'est relancé en Ligue des champions en jouant une superbe partition contre l'Etoile Rouge de Belgrade au Parc des Princes (6-1). Et nombreux sont les Parisiens à féliciter.

Alphonse Areola: 5

L’international français n’a pas eu grand-chose à faire ce mercredi soir contre des joueurs de l'Etoile Rouge étouffés par les Parisiens. On appréciera sa vigilance, ses bonnes relances et ses deux arrêts (64e et 65e). On pourra lui reprocher de ne pas assez boucher l’angle sur la grosse grappe en force sous sa barre de Marko Marin (74e).

Thomas Meunier: 6,5

Le latéral droit belge a fourni une solide prestation. Il est capable d’encore un peu plus au niveau notamment de l’efficacité devant le but (notamment sur son occasion manquée à la 85e) mais il s’est révélé utile offensivement sur le côté droit notamment avec cette merveille de centre de l’extérieur sur le but du 4-0 marqué par Angel Di Maria (42e).

Thiago Silva: 7,5 (remplacé par Thilo Kehrer à la 76e)

Le défenseur brésilien été impeccable. Son placement et ses ouvertures ont bien contrarié l’Etoile Rouge et donné de l’air aux Parisiens. Aussi, le capitaine du PSG a été le relais idéal de Thomas Tuchel, aidant constamment Adrien Rabiot et Marco Verratti à se placer justement.

Presnel Kimpembe: 8

Son compagnon en charnière a été tout aussi bon, sinon plus. Le champion du monde a été le maestro de la défense, en se révélant aussi fort à la récupération qu’à la relance.

Juan Bernat: 5

Peu convaincant (excepté pour Tuchel) depuis le début de la saison, le latéral gauche espagnol n’a pas profité de la promenade parisienne pour glaner beaucoup de points. Il est resté trop attentiste sur les rares incursions serbes et assez discret devant, se réveillant quelque peu en fin de rencontre. A son actif, un bon centre pour Edinson Cavani (27e) et une passe décisive très bien sentie pour le 5-0 signé Kylian Mbappé (70e).

Marco Verratti: 8

Suspendu à Anfield il y a deux semaines en raison de son expulsion en huitièmes de finale retour contre le Real Madrid la saison dernière, Marco Verratti a rappelé qu’il savait aussi étinceler dans cette compétition. Plein d’appétit, le Petit Hibou ne s’est pas ménagé. Avec Adrien Rabiot, l’international italien a pris la formation serbe à la gorge pour récupérer le cuir et le relancer rapidement dans les pieds des artistes de devant.

Adrien Rabiot: 8

En difficulté il y a deux semaines à Anfield, Adrien Rabiot a remis les pendules à l’heure ce mercredi. Certes, l’Etoile Rouge était moins vive que les Reds. C’est vrai aussi, Verratti l’a mieux épaulé que ne l’avait fait Marquinhos sur les bords de la Mersey. Il n’empêche, face à l’Etoile Rouge, qui a obtenu le nul contre Naples il y a deux semaines, et sous les yeux des scouts du Barça, Rabiot, a abattu un travail énorme et pour le moins précieux, tout à la fois en empêchant les joueurs de Belgrade de relancer proprement, en percutant avec fracas et en servant les siens avec soin.

Kylian Mbappé: 7 (remplacé par Eric Choupo Moting à la 76e)

Longtemps à la recherche de son but ce mercredi, Kylian Mbappé a un peu gâché en loupant quelques frappes. Mais ses sprints, son joli service sur le but du break signé Neymar (22e) et sa jolie conclusion sur le superbe mouvement collectif (70e) ont contribué à écœurer la formation serbe.

Neymar: 9 (remplacé par Julian Draxler à la 82e)

Quel show! Attaquant le plus en vue du Paris Saint-Germain sur la pelouse de Liverpool, Neymar n’avait pas brillé pour autant, notamment à cause d’un excès de gourmandise. Cette fois-ci, la star brésilienne a joué une partition magistrale. Au menu, un triplé dont deux coup-francs sublimes (20e, 22e et 81e), des gestes géniaux à l’image de son petit pont dans la surface avant la pause, des accélérations dévastatrices et des services parfaits pour ses équipiers.

Angel Di Maria: 7,5

L’Argentin s’est montré moins obnubilé par les filets adverses qu’à l’accoutumée. Et ça a payé. Un bel investissement pour récupérer le ballon, des services au millimètre et très joli but plein de toucher sur un centre de Thomas Meunier juste avant la pause (42e).

Edinson Cavani: 7,5

Comme souvent dans ce genre de rencontres, l’attaquant uruguayen est resté plus discret que ses partenaires. Mais fort de son énorme activité, son altruisme et du troisième but du match (37e) avec un peu plus d’une touche de balle, il n’a vraiment pas de quoi rougir.

JBi