RMC Sport

PSG-Leipzig: "Paris a été plus fort", Nagelsmann accepte la défaite

Battu 3-0 par le PSG avec le RB Leipzig, Julian Nagelsmann a estimé que le résultat de cette demi-finale de Ligue des champions était logique. Pour l'entraîneur allemand, Neymar et ses partenaires étaient trop forts pour son équipe.

Julian Nagelsmann l'admet: "Ce soir, l'adversaire a été simplement plus fort que nous, et nous devons l'accepter". L'entraîneur allemand du RB Leipzig, battu 3-0 en demi-finale de la Ligue des champions par le Paris Saint-Germain, a débrifé la rencontre au micro de Sky Allemagne: "Le deuxième but a été malheureux, c'était un peu un cadeau, comme le troisième. À ce niveau, on est très vite puni. Mais nous voulions jouer au football, ouvrir, et les erreurs ça arrive".

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

"Nous sommes bien entrés dans la deuxième période, et on prend ce troisième but venu de nulle part. (...) Évidemment quand on revoit un match, on trouve toujours des choses qu'on aurait pu faire autrement. Mais nous étions en demi-finale, on peut en être fiers, mais nous aurions bien aimé faire un pas de plus", a ajouté Julian Nagelsmann, devenu à 33 ans le plus jeune entraîneur à prendre part au dernier carré de la compétition.

"Nous devons apprendre de cette aventure"

Markus Krösche, directeur sportif de la formation allemande, a aussi pris la parole et s'est dit "satisfait" du parcours réussi cette année. Lui aussi considère que le PSG était d'une autre classe: "Je suis très fier de l'équipe, mais ce soir Paris a été simplement plus fort. Nous n'avons jamais vraiment trouvé notre rythme, Paris s'est mieux adapté tactiquement, ils ont très bien joué, ils ont fait très peu d'erreurs et nous en avons fait quelques-unes".

"C'est un processus, nous devons apprendre de cette aventure, a poursuivi Markus Krösche. Mais nous avons prouvé que nous pouvons être compétitifs au plus haut niveau. Aujourd'hui, nous avons accumulé beaucoup d'expérience".

dossier :

Neymar

Julien Absalon avec AFP