RMC Sport

PSG-Manchester City: la faillite mentale des Parisiens

Devant à la mi-temps, le Paris-Saint-Germain s’est finalement incliné contre Manchester City (1-2) au terme d’une seconde période qui a vu les joueurs de Pochettino sombrer et concéder deux buts en demi-finale aller de Ligue des champions.

Une première mi-temps de haute volée et une seconde qui vient plomber le bilan, c’est comme ça que l’on pourrait résumer le match du Paris-Saint-Germain, mercredi soir contre Manchester City (1-2). "A 1-1, le PSG s’est mentalement écroulé, a pointé Arsène Wenger sur beIN Sports UK. Ils sont devenus émotionnels et agressifs de manière stupide." Sept minutes après l’égalisation de Kevin De Bruyne, les Parisiens ont donc concédé un deuxième but signé Riyad Mahrez.

>> PSG-Manchester City: les infos en direct

"C’est aussi une conséquence du fait que cette équipe a perdu huit matchs de championnat, ces défaites précédentes ont un impact dans ces situations, a souligné Wenger. Quand ils sont rejoints à 1-1, les joueurs savent qu’ils ont perdu beaucoup de matchs cette saison, ils portent ça. Ce n’est pas comme la saison passée où ils étaient quasiment imbattables en championnat. Leur confiance a considérablement baissé et l’impact de l’égalisation de Manchester City était trop grand."

"Paris a perdu psychologiquement, physiquement et tactiquement" selon Leboeuf

Dans la foulée des deux buts des Citizens, les joueurs de Mauricio Pochettino ont en effet déraillé. Neymar a reçu un carton jaune pour une charge à retardement sur Ruben Dias, avant qu’Idrissa Gueye ne soit expulsé trois minutes plus tard pour une faute grossière sur Gündogan. "Paris a perdu psychologiquement, physiquement et tactiquement en deuxième période", a analysé Franck Leboeuf pour ESPN.

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez en exclusivité Manchester City-PSG

Au micro de RMC Sport, juste après le match, Pochettino mettait en avant l’aspect physique pour expliquer au moins partiellement cette défaite. "On n’a pas montré l’énergie nécessaire en deuxième période, contrairement à la première, a-t-il reconnu. Si vous comparez les deux périodes, on mettait beaucoup plus de temps à récupérer le ballon en deuxième mi-temps. On le perdait aussi plus vite. La possession était pour eux. On a souffert."

A la mi-temps, Pep Guardiola avait demandé à ses joueurs de montrer leur personnalité et d’être plus agressifs. Paris n’a pas su répondre à ce nouveau défi. "On était trop derrière, on n’arrivait pas à sortir, a expliqué Marquinhos, le premier buteur du match, à RMC Sport. Les joueurs de City étaient plus agressifs, ils ont joué plus haut. Même si on a déjà eu des difficultés dans d’autres matchs, on avait été plus costauds." Cette fois, le PSG a en effet pris deux buts et c'est au tour des Parisiens de faire l’exploit en montrant qu'ils peuvent eux aussi relever la tête et dominer mentalement.

Robin Wattraint Journaliste RMC Sport