RMC Sport

PSG-Manchester City: "Si on n'y croit pas, il ne faut même pas y aller", prévient Marquinhos

Au micro de RMC Sport, après la défaite 2-1 du PSG dans sa demi-finale aller de Ligue des champions contre Manchester City, le capitaine Marquinhos a livré son analyse sur la contre-performance de son équipe. Il s'est aussi exprimé par rapport au retour.

Après la défaite 2-1 du Paris Saint-Germain contre Manchester City, mercredi soir en demi-finale aller de la Ligue des champions, Marquinhos a réagi au micro de RMC Sport. Il s'est d'abord exprimé sur la faillite de l'équipe après la mi-temps, alors que les 45 premières minutes avaient été de très bonne facture.

"La deuxième période, on a été trop derrière, a déclaré le capitaine brésilien, auteur de l'ouverture du score parisienne. On n'arrivait pas à sortir, l'équipe de City était plus agressive, ils ont joué plus haut. C'était ça la difficulté. Il faut qu'on soit plus réguliers dans les deux périodes, pour le prochain match. Il reste encore 90 minutes, mais il faut qu'on fasse de meilleures performances pour passer en finale".

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

"Il faut surtout avoir de la personnalité"

Interrogé sur les raisons de ce retour des vestiaires difficile, Marquinhos a donné quelques éléments de réponse: "C'est dur quand tu cours après le ballon. Car quand tu le récupères, tu n'arrives pas à sortir et à le garder. On n'arrivait pas bien à les contrer. Même si on a eu des difficultés dans d'autres matchs, on était plus costauds. Aujourd'hui, on prend deux buts vraiment bêtes. Ce sont des détails, c'est la Ligue des champions. On dit à chaque fois que les détails comptent. On doit mieux les gérer et profiter de nos temps forts".

Pour le match retour à l'Etihad Stadium, Marquinhos annonce un état d'esprit conquérant: "Il faut surtout avoir de la personnalité. Si on n'y croit pas, il ne faut même pas y aller. Il faut avoir une mentalité de guerrier, de faire tout ce qu'il faut pour passer. Il ne faut pas avoir de doutes maintenant. On a tout ce qu'il faut pour renverser la situation".

JA avec Mohamed Bouhafsi