RMC Sport

Real Madrid-PSG: Tuchel va-t-il oser mettre Neymar sur le banc ?

Forfait lors des quatre premières journées de la phase de poules de la Ligue des champions, Neymar devrait retrouver la scène européenne ce mardi (21h, en direct et en exclusivité sur RMC Sport) avec le PSG. À moins que son entraîneur décide de se passer de lui contre le Real Madrid, au moins dans un premier temps.

C’est un curieux dilemme qui va s’imposer à la conscience de Thomas Tuchel ce mardi (21h, en direct sur RMC Sport), jour de choc contre le Real Madrid en Ligue des champions. Le technicien allemand a longtemps attendu ce moment où il pourrait enfin compter sur l’ensemble de ses forces vives, tout en redoutant qu’il puisse arriver dans un contexte peu propice. Ce qui est le cas cette semaine. Neymar et Kylian Mbappé sont disponibles et en pleine possession de leurs moyens physique et technique. 

Magnifier le jeu du PSG

Mais alors que Di Maria et Icardi ont brillé en leur absence, l’une des deux stars pourrait être sacrifié par Tuchel. Le Brésilien est-il vraiment menacé, lui qui a débuté une seule partie sur le banc depuis son arrivée au PSG, le 21 avril contre Monaco ? Et encore, il était sur le retour après sa rechute au niveau du pied. Sinon, il faut remonter à la saison 2014-2015 (avec le FC Barcelone) pour voir Neymar débuter un match sur le banc.

>> Et vous, qui mettriez-vous sur le banc? Faites votre compo par ici

Peu d’entraîneurs se sont aventurés sur ce terrain, il serait étonnant donc que Thomas Tuchel soit le premier à ouvrir la voie dans pareilles circonstances. D’autant plus surprenant que le PSG aura certainement grand besoin des fulgurances du Brésilien, dont le profil créatif amènera, c’est certain, beaucoup plus d’incertitudes dans le jeu du Paris Saint-Germain.

Débuter sa saison en Ligue des champions

Le Brésilien a l’occasion de faire ses grands débuts en Ligue des champions après la suspension de trois matches (ramenés à deux par le TAS) qui l’a privé de la première moitié des confrontations, et la blessure qui a retardé son retour à la compétition. Neymar accepterait difficilement qu’on le prive de ce bonheur. Ce serait d’autant moins bien compris de son côté qu’il ne vit que pour ça. Le championnat de France l’intéresse assez peu. S’il veut partir l’été prochain, c’est en Ligue des champions qu’il doit se montrer.

D’un autre côté, la titularisation du Brésilien contre Lille (2-0à vendredi dernier n’a pas franchement été rassurante, ni dans le contenu, ni dans l’attitude. Tuchel a glissé un mot ou deux à ce sujet dans une interview accordée à France Info. Le technicien, qui a longtemps affiché une grande proximité avec son joueur, a reconnu à cette occasion qu’il n’est "pas simple du tout" à gérer.

Provocateur quand il est fébrile

"Il a un grand, grand cœur, mais malheureusement, il ne montre pas toujours qu'il est un garçon généreux, fiable, poursuit le technicien. Parfois, il est provocateur et c'est super dommage parce que ce n'est pas nécessaire. "Ney" est provocateur quand il sent que quelque chose ne va pas bien. Pas quand il est tranquille." S’il n’est pas complètement concerné par le repli défensif et la bonne agressivité qu’il doit mettre en matière d’engagement sur le terrain, sa présence dans le coeur du jeu d’un 4-2-3-1 promet des déséquilibres importants dans la "structure" chère à Tuchel.

Thomas Tuchel a certainement pesé le pour et le contre depuis bien longtemps. Il a en tout cas prévenu que sa décision ferait immanquablement des déçus. "J’ai confiance en mes joueurs et en notre relation pour accepter des décisions difficiles. Nous sommes intelligents. Mon rôle n’est pas seulement de dire des choses agréables ou de faire plaisir, mais aussi de dire des choses dures, qu’ils sont capables d’accepter parce qu’ils sont intelligents." Neymar ou Mbappé, quel que soit le recalé, il devra se plier à la volonté de son entraîneur. 

dossier :

Neymar

QM