RMC Sport

Sergio Oliveira: héros de Porto et joueur éphémère de Nantes

Auteur d’un doublé mardi soir contre la Juve en 8e de finale retour de Ligue des champions (3-2), Sergio Oliveira est un des hommes clés de la qualification de Porto pour les quarts de finale. Avant de devenir un élément central de l’équipe de Sergio Conceição au FC Porto, l’international portugais avait déjà croisé la route du technicien, à Nantes. Sans grands éclats.

Il est le héros de la qualification de Porto pour les quarts de finale de Ligue des champions. Sergio Oliveira a inscrit les deux buts (19e et 115e) de son équipe mardi soir en 8e de finale de retour de C1 et a permis au club portugais d’éliminer la Juve, malgré la défaite après prolongations (3-2). Mais avant de briller sur la scène européenne, l'international portugais (7 sél.) a beaucoup tâtonné, multipliant les prêts, les aller-retours et les tentatives à l’étranger, dont une au FC Nantes, en 2017. Il y a disputé six matchs et a au total joué 109 minutes en Ligue 1.

Remplaçant anonyme et rendez-vous manqué

En manque de temps de jeu à Porto où il évoluait depuis 2015, Sergio Oliveira est arrivé à Nantes lors du dernier jour du mercato hivernal, réclamé par Sergio Conceição. Mais à l’époque, il n’avait pas vraiment satisfait les attentes de celui qui était alors sur le banc des Canaris. Blessé pendant plusieurs semaines, très peu utilisé, Sergio Oliveira était à Nantes un remplaçant anonyme, qui n’a pas marqué les supporters. Comme un nouveau rendez-vous manqué dans sa carrière.

Mais à Porto, Sergio Conceição a finalement trouvé comment l’utiliser. Sergio Oliveira a profité des différentes blessures de ses concurrents pour se mettre en avant et a petit à petit gagné la confiance de son entraîneur.

Mardi soir, après avoir marqué sur penalty, Sergio Oliveira a frappé les esprits avec un coup franc tiré à ras de terre. Le Portugais a confié avoir remarqué que le mur turinois sautait souvent. Et tout s’est déroulé comme il l’avait prévu: Adrien Rabiot et Alvaro Morata ont sauté, Cristiano Ronaldo s’est retourné laissant passer le ballon entre ses jambes et Wojciech Szczesny a été surpris par la dislocation du mur. "On a travaillé ça à l’entraînement. On savait que si ça passait le mur, ça allait être but", a confirmé son coéquipier Chancel Mbemba.

LL