RMC Sport

Super League: des fans de Manchester United ont bloqué l'accès au centre d’entraînement

Alors que Manchester United faisait partie des douze clubs fondateurs de la Super League, une vingtaine de fans a exprimé sa colère envers les Glazer, parmi les initiateurs du projet, jeudi matin à Carrington.

Pour les supporters, l’affront Super League a toujours du mal à passer. Au lendemain de l’officialisation de l’abandon de Manchester United au projet d’une nouvelle super-compétition européenne, comme confirmé par la quasi-totalité des douze clubs fondateurs, des fans mancuniens se sont attroupés jeudi matin devant Carrington, le centre d’entraînement des Red Devils.

Une vingtaine d’individus a temporairement bloqué les entrées du terrain d’entraînement situé à vingt minutes d’Old Trafford, en signe de protestation envers les propriétaires américains du club, les Glazer, et leur volonté de prendre part à la controversée Super League. Il n’y aurait eu a priori aucune violence, alors que les photos montrent des fans ordonnés dans leur petit coup de force et pas vraiment inquiétés par les services de sécurité.

>> Toutes les infos du jour sur la Super League ici

"Glazers Out", "We decide when you play", "51% MUFC"

On voit sur ces clichés publiés sur quelques comptes de suiveurs de United des fans brandissant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Glazers Out" (Les Glazer dehors), "We decide when you play" (Nous décidons de quand vous jouez), et "51% MUFC" (51% de Manchester United Football Club, en référence au modèle de propriété appliqué depuis 1998 en Bundesliga où les supporters détiennent une participation majoritaire dans les clubs, ndlr).

Selon le compte Twitter "Red Issue", "une voiture de police et un fourgon anti-émeute" sont arrivés sur place, laissant tout de même les manifestants et Ole Gunnar Solskjær "échanger leurs points de vue", le coach mancunien étant accompagné de ses assistants Michael Carrick et Darren Fletcher, ainsi que du milieu de terrain Nemanja Matic, d'après le Daily Mail.

Les Glazer, milliardaires américains et propriétaires du club mancunien depuis le début des années 2000, ont fait partie des architectes du projet de Super League qui s’est effondré en moins de 48 heures cette semaine, après des protestations de tous bords de la part des fans, des experts et même de gouvernements. Le copropriétaire de United, Joel Glazer, avait publié une lettre ouverte aux supporters du club mercredi. Il s’excusait alors d’avoir participé au projet.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport