RMC Sport
en direct

Super League en direct: la réponse de Ceferin à Gündogan sur la réforme de la Ligue des champions

Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, en conférence de presse à Montreux, le 19 avril 2021

Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, en conférence de presse à Montreux, le 19 avril 2021 - Richard Juilliart © 2019 AFP

En moins de trois jours, la Super League a été créée par douze clubs dissidents puis s'est écroulée en raison notamment d'une vive opposition des supporters. Reste désormais à analyser toutes les conséquences de cet événements majeur du football européen et en particulier les possibles sanctions de l'UEFA contre les équipes ayant mené la fronde contre la Ligue des champions. Toutes les informations sont à retrouver dans le direct commenté sur RMC Sport.

Rummenigge considère le projet "définitivement enterré"

L'idée de créer une Super League de football est "définitivement enterrée", a estimé dimanche le patron du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge, une semaine après la tentative avortée de douze grands clubs européens de créer une épreuve concurrente de la Ligue des champions.

"Au final, c'est peut-être même une bonne chose que nous ayons eu tout ce cirque pendant 48 heures (...) les hommes d'affaires ont compris une fois pour toutes que le football ne répond pas seulement à une logique économique", affirme l'ancien Ballon d'Or devenu dirigeant dans le journal dominical Bild-am-Sonntag.

Ligue des champions: la réponse de Ceferin à Gündogan sur le nouveau format

Dans un entretien pour le Daily Mail, le président de l'UEFA a laissé la porte ouverte à des modifications du projet de réforme de la Ligue des champions adopté, tout en avertissant néanmoins les joueurs et les entraîneurs sur l'adaptation nécessaire des salaires si la compétition reste en l'état. Ilkay Gündogan s'était notamment plaint de ce nouveau format.

"Il peut toujours y avoir moins de matchs mais aussi les salaires des joueurs et des entraîneurs doivent s'adapter, a rétorqué Ceferin. Vous ne pouvez pas générer moins et gagner plus tout le temps. J'ai lu certaines personnes dire: 'Nous ne voulons pas plus de matchs.' Je suis d'accord avec ça, vraiment, si la Ligue des champions reste comme elle est, elle restera toujours comme la meilleure compétition du monde."

Onze clubs de Serie A réclament des sanctions contre la Juve, l'Inter et l'AC Milan

La Roma, le Torino, Bologne, le Genoa, la Sampdoria, Sassuolo, la Spezia, Benevento, Crotone, Parme et Cagliari sont en colère et le font savoir. D'après les informations de la Reppublica, ces onze clubs de Serie A ont envoyé un communiqué commun à la Ligue italienne de football. Ils réclament des sanctions contre la Juve, l'Inter et l'AC Milan, les trois frondeurs qui avaient signé pour rejoindre la Super League.

Ceferin veut toujours des sanctions contre les frondeurs

Patron du football européen, Aleksander Ceferin sort renforcé de cette crise de la Super League. Le dirigeant slovène a confirmé auprès du Daily Mail son intention de sanctionner les douze clubs à l'origine de la compétition concurrente de la Ligue des champions. Mais attention, le président de l'UEFA a également confirmé qu'il prévoyait des sanctions graduées en fonction du rôle joué par les équipes impliquées dans un tel projet. Les meneurs devraient ainsi être plus lourdement sanctionnés que les clubs ayant simplement rejoint la Super League.

"Pour moi, il y a une nette différence entre les clubs anglais et les six autres. Ils se sont retirés les premiers et ont admis avoir commis une erreur, a souligné Ceferin. Il faut avoir de la grandeur pour dire: 'Je me suis trompé'. A mon sens, il y a trois groupes dans ces 12: les six clubs anglais, les trois autres (AC Milan, Inter Milan, Atlético de Madrid, NDLR) qui sont sortis ensuite (Juventus, Barcelone, Real Madrid, NDLR) et après ceux qui pensent que la Terre est plate et que la Super League existe encore. Il y a une grande différence entre ceux-ci. Mais tout le monde sera tenu pour responsable. De quelle manière, nous verrons. (...) Ce qu'ils ont fait n'est pas correct et nous verrons dans les prochains jours ce que nous devons faire. "

Bonjour à tous,

Détruite en l'espace de quelques jours et grâce à une très forte mobilisation des supporters, la Super League a quand même fragilisé l'UEFA. L'instance dirigeante du football européen a gagné la guerre contre les douze clubs frondeurs et va désormais se concentrer sur les sanctions à leur encontre. Pendant le week-end, de nombreux supporters anglais des clubs dissidents ont manifesté contre leur direction avant les matchs de Premier League.

En Italie, onze équipes de Serie A ont réclamé des sanctions contre la Juventus, l'Inter Milan et l'AC Milan après la mise en danger de tout le championnat. Enfin, Leonardo a salué la position de Nasser al-Khelaïfi après avoir vu le président du PSG refuser de participer à la Super League.

RMC Sport