RMC Sport

UEFA: Ceferin dément l'arrêt du fair-play financier mais souhaite "l'adapter"

Président de l'UEFA, Aleksander Čeferin a donné ce mardi un discours lors du Congrès de l'instance européenne de football. Le patron de l'instance européenne a notamment évoqué le fair-play financier, qui restera en vigueur mais va évoluer pour faire face à la "nouvelle réalité".

L'UEFA est en pleine riposte. Face au projet de Super League mené par douze clubs et officialisé ce dimanche, l'institution du football européen qui organise la Ligue des champions et la Ligue Europa, a reçu ce mardi le soutien de la Fifa dans son combat. "Il est encore temps de changer d'avis", a lancé aux dissidents Aleksander Čeferin, président de l'UEFA.

"Vous avez fait une énorme erreur" mais "tout le monde fait des erreurs", a encore exhorté Ceferin à Montreux (Suisse) lors du congrès de l'instance européenne du football, s'adressant particulièrement aux six clubs anglais dissidents et assurant que les joutes juridiques à venir face aux sécessionnistes sont "une bataille que (l'UEFA) ne peut pas perdre".

"Nous devons adapter le fair-play financier à la nouvelle réalité"

Parallèlement à cette réponse concernant cette Super League, le patron de l'UEFA est revenu aussi sur les modalités du fair-play financier. Ces derniers jours, plusieurs médias relayaient la possibilité que cette règle établie en 2010 puisse disparaître prochainement. "J'ai lu dans divers endroits que nous prévoyons d'abolir le fair-play financier. Soyons clairs: cela n'arrivera pas, a rétorqué Ceferin. Cependant, nous devons l'adapter à la nouvelle réalité."

"Nous sortirons plus forts de cette crise et le football plus fort que jamais parce que nous serons à la hauteur des défis à venir (...). C'est grâce au fair-play financier qu'une centaine de clubs a évité de couler plus lourdemment au cours des derniers mois, a poursuivi Ceferin. Nous devons encourager les investisseurs et protéger les personnes qui financent les clubs grâce à leur passion pour le football."

Face à ce projet de Super League, l'UEFA a officialisé aussi ce lundi le nouveau format de sa Ligue des champions à partir de 2024. En attendant, l'organisateur de la plus prestigieuse compétition européenne fait planer des menaces sur les 12 clubs européens, avec potentiellement une exclusion des championnats nationaux et l'interdiction pour les joueurs de représenteur leur sélection.

GL (avec l'AFP)