RMC Sport

Lille: Galtier dénonce une trahison après le départ de deux adjoints

En conférence de presse ce mardi à la veille de la venue à Lille de l'Ajax Amsterdam dans le cadre de la 5e journée de Ligue des champions, Christophe Galtier a de nouveau évoqué sa colère après les débauchages de ses ex-adjoints Joao Sacramento et Nuno Santo par José Mourinho, nouvel entraîneur de Tottenham.

Ce n'est pas du tout une période agréable pour Christophe Galtier. L'entraîneur du LOSC doit gérer une situation sportive compliquée. Les Lillois, battus par le PSG vendredi (0-2), n'ont gagné qu'un seul match sur les dix derniers. Christophe Galtier doit dans le même temps faire faire face aux départs inattendus de Joao Sacramento et Nuno Santo, qui étaient respectivement adjoint n°1 et entraîneur des gardiens. Recrutés par José Mourinho, nouveau manager de Tottenham, ils ont fait leurs valises la semaine dernière. 

"J’ai été lâché, comme ça…"

L'entraîneur lillois doit ainsi préparer la venue mercredi de l'Ajax Amsterdam (21h sur RMC Sport) avec des problèmes d'organisation, sur lesquels il aurait préféré ne pas se concentrer. Ce mardi en conférence de presse, il a de nouveau évoqué sa colère. "Il y a un sentiment de trahison, a-t-il partagé. Je vais être franc avec vous. Il y a eu ce moment quand j’ai appris la décision... Il y a eu la préparation du match de Paris... Jour après jour, évidement qu’on peut, que je peux, penser que j’ai été lâché, comme ça…"

>> Qui est Joao Sacramento?

"Le sentiment de trahison est automatiquement là"

Pour le moment, afin de remédier à ces départs, la direction du club a misé sur des solutions internes. Fernando Da Cruz et Grégory Wimbée assurent l'intérim. "Je crois qu’il faut regarder devant, se concentrer sur le jeu, travailler avec les forces vives du club, défendre l’institution, le projet, le maillot, l’honneur, a poursuivi Galtier, touché. Des gens sont partis, peu importe de la manière, la raison. Le sentiment de trahison est automatiquement là. Il faut le digérer et on le digère." Le message est passé vers Londres. 

>>> L'avis de Daniel Riolo sur le départ des deux adjoints lillois

JR avec JB