RMC Sport

Mort de Maradona: les autorités sanitaires craignent un cluster géant après les funérailles

Plusieurs infectiologues argentins redoutent que les milliers de fans rassemblés à Buenos Aires pour rendre un dernier hommage à Diego Maradona soient à l’origine d’un énorme cluster. Très touché par l’épidémie de coronavirus, l’Argentine sort à peine d’un confinement très dur de sept mois.

Les images ont fait le tour du monde. Celles de milliers d’Argentins réunis pour pleurer leur Dieu, Diego Maradona, décédé mercredi d’une crise cardiaque à l’âge de 60 ans. La journée d'hommage à la légende albiceleste jusqu'à sa mise en terre jeudi soir a été à la hauteur des sentiments exacerbés suscités par l'icône du football argentin: outrancière et emplie de passion, avec des milliers de fans éplorés désireux d'adresser leur dernier adieu. Mais le rassemblement de ces milliers de supporters autour de l'historique Place de Mai, près de la "Casa Rosada" pourrait avoir des conséquences extrêmement graves sur la crise sanitaire.

-
- © AFP

"C'est préoccupant"

Selon le site argentin Clarin, plusieurs infectiologues et membres des autorités sanitaires de Buenos Aires redoutent un gigantesque cluster provoqué par cette immense foule venue dire adieu à son héros. Certains le considèrent même comme inévitable. Ils ne cachent pas leur inquiétude de voir des nouveaux cas positifs au Covid-19 d'ici une quinzaine de jours. "Ce qui se passe est préoccupant, confirme un spécialiste des maladies infectieuses. Ce type de situation peut favoriser la propagation de l’épidémie de coronavirus. Ces rassemblements doivent être contrôlés même si ce n’est pas facile." Or jeudi à Buenos Aires, non seulement le respect des distances sociales n’a pas été respecté, mais des incidents ont éclatés et les forces de police ont eu toutes les peines du monde pour éviter les attroupements.

En attendant d'en savoir plus sur les possibles dégâts collatéraux des funérailles de Maradona sur la crise sanitaire, l’Argentine, durement touchée par la pandémie (plus de 37.000 morts), sort tout juste d’un confinement difficile de sept mois. La situation commence à peine à s'améliorer... Diego Maradona a été inhumé ce jeudi soir au Jardin de Bella Vista, à une trentaine de kilomètres de Buenos Aires. 

ABr