RMC Sport

N3: la vente de l’AS Cannes repoussée, stand-by avec Dan Friedkin

Tandis qu’une signature avait été évoquée lors du Festival de Cannes en mai dernier, avant d’être repoussée, la vente de l’AS Cannes devrait prendre quelques semaines supplémentaires. Entrée en négociations avancées avec l’homme d’affaires Dan Friedkin au début de l’année, Anny Courtade, la présidente, n’a pas encore bouclé la transaction.

C’était une vente attendue et elle semble désormais de moins en moins certaine. Alors que tous les signaux étaient au vert pour que Dan Friedkin, propriétaire de The Friedkin Group, groupe américain ayant fait fortune dans l’automobile, le tourisme de luxe et le cinéma, devienne le nouveau propriétaire de l’AS Cannes, les négociations ont subitement connu un fort ralentissement au point d’observer une période de stand-by, confirmée par des sources cannoises à RMC Sport.

Anny Courtade, présidente de l’AS Cannes, avait reçu 51 offres de rachat il y a quelques mois. Rapidement, quatre d’entre elles avaient été sélectionnées, dont celle de Dan Friedkin, déjà propriétaire de l’AS Roma (Serie A, Italie), club dans lequel il a investi près de 600 millions d’euros entre achat du club, réduction de l’endettement et injection de liquidités. Deux rencontres avaient eu lieu entre Courtade et l’homme d’affaires américain de 57 ans.

Les discussions avaient rapidement avancé avec ce fan d’aviation et de cinéma, dont le studio Imperative Entertainment a participé à la production de plusieurs films reconnus et décorés de divers récompenses comme The Square (Palme d’Or 2017 à Cannes), Sans filtre (Palme d’Or 2022 à Cannes), La Mule (de Clint Eastwood) et Killers of the Flower Moon (de Martin Scorsese). Une signature avait même été évoquée par les acteurs de la vente lors du Festival de Cannes courant mai.

L'AS Cannes n’exclut pas que les échanges reprennent dans les semaines à venir... avec Dan Friedkin ou un autre investisseur

Depuis, les discussions ont tourné autour de plusieurs points d’éclaircissement à propos de la convention. Dans ces négociations, les points ont été travaillés et amendés au fur et à mesure des échanges et des allers-retours avec les représentants juridiques de Dan Friedkin. Le plus long à mettre au point a concerné la rédaction de la convention qui régit les relations entre la société sportive et l’association.

Le propriétaire de la Roma s’est montré très intéressé par l’équipe première masculine, mais aussi par l’équipe féminine, lui qui continue le développement de cette section à Rome avec succès, l’équipe ayant terminé 2e de Serie A, se qualifiant ainsi pour la Ligue des champions féminine 2022/2023. Malgré un accord autour de la convention, la transaction n’est pas allée à son terme à ce jour. Du côté de l’AS Cannes, on n’exclut pas que les échanges reprennent dans les semaines à venir, avec Dan Friedkin ou un autre investisseur. "Il y a eu 51 offres et un pool d’investisseurs locaux peut toujours se manifester," souffle-t-on dans l’entourage du club.

En parallèle des échanges avec la présidente de l’AS Cannes, Dan Friedkin et ses conseillers ont également entamé des démarches auprès de la mairie, qui possède les infrastructures. L’objectif de l’investisseur américain est de les posséder afin de pouvoir réaliser travaux et investissements. Un élément essentiel pour Friedkin, qui travaille déjà à la Roma autour de la réalisation d’un stade de propriété afin de pouvoir notamment accroître les revenus commerciaux et le ticketing. L’arrivée massive des investisseurs américains en Italie s’accompagne régulièrement de projets de refonte des infrastructures (stade, centre d’entraînement). Reste à connaître la position de la municipalité sur le sujet. Le contenu des réunions n’a pas filtré.

Il y a quinze jours, alors que les négociations touchaient à leur fin, Dan Friedkin et ses conseillers ont demandé un délai supplémentaire et ont mis la transaction en stand by. Les dirigeants américains sont impliqués dans une lourde opération à Rome: une offre publique d’achat (OPA) auprès des actionnaires minoritaires, avec pour but d’ensuite retirer le club romain de la bourse. Mais les raisons de cette temporisation trouveraient racine, de sources proches du dossier, dans des demandes de dernière minute, actionnant des changements dans un accord trouvé et en passe d’être formalisé. Dan Friedkin aurait peu goûté à ces demandes et aurait mis la transaction en stand-by.

Pressentie pour rester au sein de la future SAS sportive, sans rôle opérationnel, Anny Courtade continue donc de présider le club, en attendant de futurs développements. Deuxième de son groupe de National 3 lors du dernier exercice, l’AS Cannes a raté de peu la montée en National 2, devancé par l’AS Furiani-Agliani. Les joueurs maralpins vont retrouver le chemin des terrains d’entraînement dans les prochains jours, alors que le coup d’envoi de la nouvelle saison de N3 sera donné le 28 août.

Johann Crochet