RMC Sport

Arsenal: la Juventus et l’Atlético surveillent Alexis Sanchez

Alexis Sanchez sous le maillot d'Arsenal

Alexis Sanchez sous le maillot d'Arsenal - AFP

Alors que plusieurs médias évoquaient ces derniers jours des problèmes relationnels entre Arsène Wenger et Alexis Sanchez au sujet du temps de jeu de ce dernier, la Juventus Turin et l’Atlético de Madrid seraient sur les rangs pour accueillir l’attaquant chilien s’il venait à quitter Londres cet été.

Sauf (improbable) renversement de situation, ce ne sera toujours pas pour cette saison. Incapable de remporter le titre en Premier League depuis 2004, Arsenal reste une source de frustration immense pour les plus inconditionnels de ses supporters. Heureusement, les fans des Gunners peuvent toujours s’extasier sur les performances individuelles des stars du club londonien. Au premier rang desquelles un certain Alexis Sanchez.

S’il n’a pas pu exprimer son talent à plein ces derniers mois, la faute notamment à une blessure mais aussi aux choix de son entraîneur, le Chilien reste un attaquant de grande classe, capable de changer le cours d’un match d’un coup de patte dont il a le secret. Logique, donc, de voir d’autres équipes s’intéresser à lui. Alors qu’Arsenal espère profiter de cet été pour prolonger le contrat de Sanchez, qui prend fin en 2018, plusieurs clubs suivraient avec intérêt l’évolution de ce dossier afin de se placer si les négociations entre le joueur et son club n’aboutissaient pas.

La Juve prête à aligner 35 millions de livres

Selon le Daily Mirror, la Juventus Turin serait ainsi prête à aligner 35 millions de livres (45 millions d’euros au taux de change actuel), soit le prix payé par Arsenal à Barcelone pour recruter le Chilien en 2014, pour faire revenir le Gunner en Serie A, où il a évolué sous les couleurs d’Udinese de 2008 à 2011. L’Atlético de Madrid s’intéresserait également de près à l’avenir de l’attaquant chilien avec l’espoir de ramener l’ancien Barcelonais en Liga. A noter que plusieurs médias anglais évoquaient récemment des problèmes relationnels entre Arsène Wenger et Sanchez au sujet du temps de jeu de ce dernier. Peut-être une source de motivation pour changer d’air, même si le manager des Gunners compte encore sur lui pour l’avenir.