RMC Sport

Arsenal: La liste des remplaçants potentiels d'Emery s'allonge

Unai Emery est de plus en plus contesté après le cinquième match consécutif sans victoire d’Arsenal en Premier League. L’entraîneur des Gunners pourrait rapidement être licencié et le nombre de ses successeurs potentiels continue d’augmenter.

Remplaçant d’Arsène Wenger à la tête d’Arsenal pendant l’été 2018, Unai Emery n’a pas réussi à améliorer les choses. Incapable de qualifier l’équipe pour la Ligue des champions, le technicien basque n’y arrive toujours pas cette saison et les Gunners occupent péniblement la huitième place du classement de Premier League après treize rencontres. 

Et forcément dans une telle situation, le technicien en place se retrouve sur un siège éjectable. Si la piste menant à José Mourinho s’est effondrée après sa signature à Tottenham, la direction d’Arsenal chercherait un remplaçant à l’ancien du PSG. Ce ne sera pas Luis Enrique, de retour sur le banc de Roja. Mais d’autres noms semblent se détacher.

Allegri et Arteta en pole?

Le directeur du football, Raul Sanllehi, continuerait de défendre Unai Emery mais plusieurs dirigeants souhaiteraient s’en débarrasser selon le Daily Mail. Pour lui succéder, les noms de Massimiliano Allegri ou encore Mikel Arteta reviennent avec insistance.

Sans club depuis son départ de la Juventus, le technicien italien a confirmé qu’il apprenait l’anglais alors que l’ancien milieu espagnol d’Arsenal possède l’avantage de parfaitement connaître le club. Une rumeur plus surprenante fait également part d’un intérêt pour Mauricio Pochettino. Le passif de l’Argentin à la tête du rival Tottenham incite toutefois à la prudence. 

Emery: "Je comprends les supporters"

Arsenal n’a pas gagné un seul de ses cinq derniers matchs de championnat et est passé tout près d’une nouvelle humiliation ce samedi à domicile contre Southampton (2-2). Et les fans du club londonien n’ont pas hésité à invectiver Unai Emery après cette nouvelle contre-performance. "Je comprends les supporters. Ils sont frustrés, déçus et en colère. Les joueurs ressentent la même chose […], a assuré le technicien après le nul concédé face aux Saints. J’ai une responsabilité. Je sais que je peux faire mieux."

Reste à savoir si les dirigeants d’Arsenal laisseront au Basque une chance de redresser la barre ou si son futur à la tête de l’équipe première est déjà acté. Avec cinq matchs abordables d’ici la réception de Manchester City, le 15 décembre, Unai Emery n’a plus le droit à l’erreur.

>> Arsenal et toute la Premier League, c'est sur RMC Sport

Jean-Guy Lebreton