RMC Sport

Arsenal: Özil raconte son agression et le rôle de Kolasinac, le sauveur

Le 25 juillet dernier, Mesut Özil a été agressé, alors qu’il se trouvait en compagnie de son coéquipier à Arsenal Sead Kolasinac et de son épouse. Trois mois après les faits, l’ancien international allemand a décidé de revenir sur les faits, dans un entretien accordé à The Athletic.

Mesut Özil n’a pas vécu un début de saison de tout repos. Et pour cause, le milieu de terrain a été agressé alors qu’il se trouvait en compagnie de sa femme et de son coéquipier à Arsenal, Sead Kolasinac, le 25 juillet dernier.

Les deux joueurs étaient dans un véhicule lorsqu’ils ont été pris à partie par deux hommes munis d’armes, avant d’être sauvés par Kolasinac lui-même, qui est sorti de la voiture, avant de jouer de ses poings. Les voleurs en avaient visiblement après la voiture, une Mercedes Classe G évaluée à plus de 120.000 euros.

"Kolasinac? Sa réaction a été très courageuse"

Cet épisode a eu des répercussions sur son début de saison 2019-2020 et l’ancien pensionnaire du Real Madrid n’a été dans l’équipe d'Unai Emery que par intermittence.

Dans un entretien accordé à The Athletic, presque trois mois après les faits, le natif de Gelsenkirchen a décidé de revenir sur les faits: "Nous avons réalisé qu’ils avaient une arme à feu et que quelque chose n’allait pas… Ils ont directement dit à Sead (Kolasinac): "Donne-moi ta montre!" Sa réaction a été très courageuse, car il a attaqué l’un des agresseurs. Le second était devant ma voiture sur sa moto, je ne pouvais donc pas partir."

Mais les deux joueurs n’étaient donc pas seuls, puisque la femme de Mesut Özil était également à leurs côtés. L’ancien international allemand en a également dit un mot: "Nous venions de nous marier et j’avais peur pour ma femme. J’avais aussi peur pour Sead (Kolasinac) et je ne pensais pas à moi. Ce qui m’a inquiété, c’est quand ils ont ouvert la porte de ma femme, alors je me suis jeté sur elle pour la garder fermée."

Depuis, un homme a été interpellé, avant de plaider coupable devant la Cour anglaise, en début de mois.

MM