RMC Sport

Coronavirus: Tottenham recadré par le maire de Londres après l'entraînement de Mourinho

Trois joueurs des Spurs, accompagnés de José Mourinho, ont été aperçus mardi dans un parc de Londres en train de s'entraîner collectivement, alors que les consignes sanitaires l'interdisent. Le maire de la ville a fait savoir son mécontentement.

Tottenham les enchaîne… Déjà interpellé par ses supporters, qui lui demandent de renoncer à bénéficier d'aides publiques durant la crise du coronavirus, le club londonien s'est en plus fait remarquer pour avoir enfreint les mesures de confinement et de distanciation sociale en Angleterre. Mardi, une vidéo montrant le défenseur colombien Davinson Sanchez, le latéral anglais Ryan Sessegnon et le milieu français Tanguy Ndombele en train de faire un footing côte à côte dans un parc de la capitale, sous les ordres de José Mourinho, a ainsi été diffusée sur les réseaux sociaux. Ce qui a provoqué un petit tollé.

En plus de se faire allumer par plusieurs personnalités du milieu du ballon rond, comme Piers Morgan ("Nous avons trouvé un peu plus d'idiots") ou Harry Redknapp ("Nous devons tous respecter les règles"), les Spurs ont également été recadrés par le maire de Londres, Sadiq Khan.

"Non, il n'est pas nécessaire de s'entraîner à proximité d'un équipier"

"Je suis particulièrement préoccupé pour les enfants, qui peuvent supporter les Spurs ou être fans de foot, a déclaré l'élu à la BBC. Ils vont voir ces images dans un journal ou sur internet, et vont penser: 'Si eux peuvent faire ça, pourquoi moi je ne pourrais pas?' Voilà pourquoi il est si important de montrer l'exemple. Moi même je réalise cette interview par Skype, je n'ai pas quitté mon domicile depuis trois semaines pour montrer qu'il est possible de travailler chez soi, de rester à la maison, à moins d'avoir vraiment, vraiment, une bonne raison."

Ce qui n'est évidemment pas le cas des joueurs de Tottenham. "La question qu'il faut se poser, c'est: est-ce que je suis en train de faire quelque chose de nécessaire? La réponse pour eux est non, lance Khan. Non, il n'est pas nécessaire de s'entraîner à proximité d'un équipier, qui pourrait être porteur du virus. C'est comme cela qu'on le propage. Il ne faut pas faire ça."

CC