RMC Sport

"Début cauchemardesque", le cas Ronaldo... mais qu'est-ce qui cloche à Manchester United?

Un entraîneur très attendu qui perd son premier match de championnat, un mercato qui patine et le cas Cristiano Ronaldo qui accapare toute l’attention, Manchester United vit un été aussi délicat qu’inquiétant.

Manchester United pouvait difficilement démarrer plus mal. A Old Trafford, face à une équipe de Brighton qui a perdu cet été Cucurella et Bissouma, ses deux meilleurs éléments, les Red Devils se sont retrouvés menés 2-0 à la pause, accompagnés par les hués d’un public exaspéré par la situation. "C’était un début cauchemardesque", a reconnu Harry Maguire au micro de Sky Sports, après la rencontre.

La suite des évènements n’a rien arrangé, malgré la réduction de l’écart en deuxième période. Manchester United entame donc sa saison avec une première défaite, "une vraie déception" selon Erik ten Hag, arrivé avec le costume du sauveur il y a quelques semaines, mais tout aussi occupé à gérer le cas Ronaldo qu’à mettre en place ses principes tactiques. Le Néerlandais est le premier coach du club à perdre son premier match de Premier League depuis son compatriote Louis van Gaal, en août 2014. Un prédécesseur qui n’a pas connu un passage mémorable au théâtre des rêves.

Encombrant Ronaldo

Ten Hag va devoir trouver des réponses pour marquer autrement l'histoire de manchester. En particulier à la question qui se pose depuis un an : Cristiano Ronaldo, au-delà de ses buts, est-il réellement bénéfique pour son équipe ? Les Red Devils peuvent-ils se permettre d’avoir un jeu centré sur la star portugaise, finisseur redoutable mais de moins en moins capable de faire la différence à lui seul ? Le rendement de certains joueurs, Bruno Fernandes en tête, a largement baissé depuis l’arrivée de son compatriote.

Mais désormais, c’est surtout le comportement de "CR7" qui pose dérange. Fin juillet, lors d’un match amical contre le Rayo Vallecano, le multiple Ballon d’Or a quitté le stade avant la fin de la rencontre. "Inacceptable" selon ten Hag, et surtout un signe fort de l’implication du joueur. Cristiano Ronaldo, conscient que MU ne va pas jouer le titre cette saison, a des envies d’ailleurs. Les fans ravis de son retour il y a un an tombent de haut.

Résultat, le Portugais a débuté sur le banc, ce dimanche contre Brighton, offrant sa plus belle moue en tribunes après les deux buts concédés par ses coéquipiers. En pointe, Erik ten Hag avait préféré Christian Eriksen, dans un rôle de faux numéro 9. Les soutiens de Ronaldo sont donc de plus en plus rares. Même Gary Neville, son ancien coéquipier, estime qu’il est temps de se séparer de lui.

"Il n’y a qu’une chose à faire. On le sait tous, a indiqué l’ancien international anglais dans son émission Overlap. Tu dois parfois reculer pour avancer. Cette saison, Manchester doit peut-être reculer, sans Ronaldo, sans recruter un autre attaquant, et rejouer avec Martial, ce qui était impensable pour moi. Martial est talentueux mais il a montré qu’il n’était pas l’avant-centre dont Manchester United a besoin sur le long terme. Mais est-ce que ce n’est pas mieux de l’avoir cette année, motivé, plutôt que Ronaldo qui ne veut pas être là ?"

Un mercato qui piétine, une offre pour Arnautovic

Au-delà du cas Ronaldo, Manchester United a du mal à avancer sur le marché des transferts. Aucune grosse signature en attaque, contrairement aux cinq autres clubs du Big Six, et un intérêt pour Frenkie de Jong qui a du mal à se concrétiser : l’activité est très réduite. En plus de Christian Eriksen, arrivé libre, les Red Devils n’ont pour le moment réussi à se renforcer qu’en défense, avec Tyrell Malacia et surtout Lisandro Martinez.

L’Argentin, arrivé en provenance de l’Ajax, a suivi Erik ten Hag, son coach ces dernières années. Mais il a coûté très cher, pas loin de 60 millions d’euros, et il ne règlera pas tous les problèmes de Manchester. Dans l’entrejeu notamment, Pogba et Matic sont partis libres, sans être remplacés pour le moment.

Et ce ne sont pas les noms cités par la presse britannique qui vont permettre une révolution en interne. The Athletic annonce ce dimanche que le club aurait fait une offre pour recruter Marko Arnautovic. L’Autrichien de 33 ans sort d’une bonne saison à Bologne, mais il a déjà passé six saisons en Premier League, à Stoke et West Ham, sans jamais se montrer digne de signer dans un club du haut de tableau. Les chantiers restent immenses. A Old Trafford, les rêves ne sont pas pour tout de suite.

Robin Wattraint Journaliste RMC Sport