RMC Sport

Liverpool: "Nous avons des limites", la pique de Klopp sur le mercato de ses rivaux

Contrairement à Chelsea et les deux clubs de Manchester, Liverpool est jusqu'à présent resté assez discret lors du mercato estival. Pour Jürgen Klopp, les Reds ont "des limites" sur le plan financier, contrairement à leurs rivaux pour le titre.

Quarante millions d’euros pour convaincre Leipzig de laisser partir Ibrahima Konaté. Et c’est tout. Alors que Chelsea et les deux Manchester ont dépensé sans compter ou presque depuis le début du mercato estival (115 millions d’euros pour Romelu Lukaku, 117 pour Jack Grealish, 85 pour Jadon Sancho… et bientôt 150 pour Harry Kane?), Liverpool s’est montré bien moins actif. Avec une seule recrue, en défense, et même pas de remplaçant trouvé à Georginio Wijnaldum, parti du côté du PSG. Une situation qui n’a pourtant rien d’anormal pour Jürgen Klopp.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour suivre la Premier League

"Nous ne pouvons pas nous comparer à d'autres clubs. Ils n'ont évidemment aucune limite. Nous avons des limites. Nous sommes autorisés à dépenser l'argent que nous gagnons. C’est ce que nous avons toujours fait. Les gens pensent que si vous ne recrutez pas de joueur, c’est que vous ne travaillez pas. Ce n’est pas le cas. Peut-être que cet été n'est pas le plus excitant, mais peut-être que si vous êtes un vrai supporter de Liverpool, vous êtes satisfait des dernières nouvelles", a-t-il déclaré ce vendredi en conférence de presse, dans des propos rapportés par Sky Sports, en faisant référence aux prolongations d’Alisson Becker, Fabinho et Virgil van Dijk.

"Je ne suis pas surpris qu’ils dépensent cet argent"

Les mercatos n’ont pas toujours été aussi calmes avec les Reds. Rappelons qu'à l’été 2018, par exemple, ils n’avaient pas hésité à lâcher plus de 180 millions d’euros pour recruter Alisson (62,5 millions), Naby Keïta (60 millions), Fabinho (45 millions) ou encore Xherdan Shaqiri (15 millions). Mais le coronavirus et ses conséquences sur le plan économique ont changé la donne pour Liverpool à en croire Klopp. "Je ne suis jamais surpris par la puissance financière de Manchester City, Chelsea ou Manchester United. Je ne suis pas surpris qu’ils dépensent cet argent. Je suis dans le pays depuis assez longtemps pour savoir qu’ils trouvent toujours des solutions pour faire ce genre de choses. Nous ne pouvons pas dépenser de l'argent que nous n'avons pas, peut-être que d'autres le peuvent", a insisté le technicien allemand.

"Nous connaissons tous la situation de Chelsea, City et du PSG. (...) Nous avons notre façon de faire. C'est de garder une équipe soudée. Je pense que nos supporters apprécient d'avoir un groupe qui est excitant à regarder, qui combat ensemble et qui est définitivement engagé à 100% dans les valeurs du club On ne peut pas ajouter des joueurs à cette équipe...", a-t-il appuyé. C'est donc avec Konaté comme seul renfort que Liverpool débutera la nouvelle saison de Premier League, samedi, sur le terrain de Norwich (18h30 sur RMC Sport).

RR