RMC Sport

Manchester City: "Je les ai détruits", Guardiola répond sèchement à Évra et Berbatov

Critiqué par Patrice Evra sur son management et le manque de personnalité des joueurs de Manchester City, Pep Guardiola s'est de nouveau payé l'ancien joueur de United, ainsi que Dimitar Berbatov et Clarence Seedorf.

Pep Guardiola en remet une couche. Après les critiques de Patrice Évra sur son management et le manque de personnalité des joueurs de Manchester City, l'entraîneur espagnol s'est de nouveau payé l'ancien joueur de United ce vendredi en conférence de presse. Il a en a également profité pour tacler sèchement l'ancien international bulgare Dimitar Berbatov et l'ex-milieu offensif néerlandais Clarence Seedorf, qui lui ont fait des reproches similaires à ceux du Français. Le premier avait comparé City a "une petite équipe", alors que l'ancien milanais pointait du doigt le "manque de mentalité" de l'équipe. "La mentalité du Real Madrid ne s'est pas créée en un an ou deux, voire dix."

"C'est le même caractère et la même personnalité que nous avons perdus à Madrid dans les deux ou trois dernières minutes. Des anciens joueurs comme Berbatov, Clarence Seedorf et Patrice Evra et ce genre de personnes étaient là, et j'ai joué contre eux. Je n'ai pas vu ce genre de personnalité quand je les ai détruits, nous les avons détruits, en finale de la Ligue des Champions contre United (avec le Barça, en 2009 et 2011, ndlr)", a déclaré Guardiola à deux jours du déplacement à West Ham (15 heures sur RMC Sport 1).

Le titre se rapproche pour City

L'ancien entraîneur du Barça a ensuite salué la capacité de réaction de son équipe après l'élimination en Ligue des champions. City est aujourd'hui leader de la Premier League avec trois points d'avance sur Liverpool à deux journées de la fin. "Sur les quatre derniers matchs (cinq en réalité, ndlr), nous marquons 22 buts, et nous avons une personnalité incroyable". Facile vainqueur de Newcastle (5-0) et Wolverhampton (5-1), Manchester City ne pourra pas être sacré ce week-end à l'occasion de la 37e journée, puisque Liverpool joue la finale de la Cup contre Chelsea samedi (17h45).

En cas de victoire des Citizens contre West Ham dimanche, les Reds auront la pression mardi, lors du déplacement sur la pelouse de Southampton. Tout autre résultat qu'un succès sacrerait alors Pep Guardiola et ses hommes pour la huitième fois de leur histoire.

AS