RMC Sport

Super League européenne: l’énorme coup de gueule de Neville contre "les imposteurs"

L'ancien joueur de Manchester United Gary Neville s'est insurgé contre le projet de Super League européenne qui pourrait voir le jour prochainement, avec un certain nombre de clubs anglais impliqués. Dont les Red Devils et Liverpool.

Il fallait s’y attendre. Les concepteurs de la Superleague européenne ont peut-être sous-estimé l’attachement viscéral des joueurs et des supporters à l’histoire de leur sport, son patrimoine, en somme le poids des traditions qui ont aussi forgé la vie de ceux qui ont dédié leur existence à leur club préféré. Ceux-là ont le sentiment de se faire dépouiller, déposséder de ce qui leur appartient.

Tout comme Alex Ferguson, qui a dénoncé le projet d’une ligue dissidente, c’est une autre légende de Manchester United qui s’est exprimé au micro de Sky Sport pour dire tout son dégoût. Gary Neville s’en est pris aux "imposteurs" qui, selon lui, n’agissent que par "cupidité".

Protéger le patrimoine du football anglais

"Je suis un supporter de Manchester United, et je l’ai été pendant 40 ans de ma vie, mais là je dois dire que je suis dégoûté, vraiment dégoûté par Manchester United et Liverpool. Liverpool, ils prétendent que vous ne marcherez jamais seuls, les supporters, les gens du club. Manchester United est né grâce à des travailleurs de la région, et ils font participer ce club à une ligue sans compétition, dont ils ne peuvent pas être relégués. C’est une honte absolue. Et honnêtement, nous devons récupérer le pouvoir dans ce pays aux clubs du haut de tableau, et cela inclut mon club."

Manchester United et Arsenal ne participent pas à la Ligue des champions cette année. Et pourtant, l’un comme l’autre voudraient s’attribuer le droit de participer indéfiniment à l’équivalent de la plus prestigieuse compétition européenne. "Ils sont ridicules, a raillé Gary Neville. Et honnêtement, le temps est venu que des régulateurs indépendants empêchent ces clubs d'avoir le pouvoir. Ce sont des imposteurs. Les propriétaires de Liverpool, de Chelsea, de Manchester City, ils n’ont rien à voir avec le football dans ce pays. Il y a 109 ans d'histoire dans ce pays de fans qui ont vécu et aimé ces clubs et ils doivent être protégés."

dossier :

La Super League

https://twitter.com/qmigliarini Quentin Migliarini Journaliste RMC Sport