RMC Sport

Juve: un fan sud-coréen mécontent se rend en Suède pour interpeller Ronaldo

Dépité, un fan sud-coréen a pris un avion jusqu'en Suède pour confronter Cristiano Ronaldo qui était resté sur le banc lors d'un match de gala à Séoul. Une expérience que le spectateur déçu raconte dans une vidéo qui cartonne sur YouTube.

Cette polémique prend un tournant rocambolesque. Fin juillet, à Séoul (Corée du Sud), la non-participation de Cristiano Ronaldo à un match de gala entre la Juventus et une sélection de joueurs du championnat local avait suscité la colère de milliers de spectateurs. Plusieurs semaines plus tard, l'amertume demeure chez certains d'entre eux. Au point où l'un de ces amateurs de football déçus a pris l'avion jusqu'en Suède pour confronter la superstar portugaise.

"Il m'a complètement ignoré"

Dans une vidéo longue de 11 minutes, postée sur YouTube, Kwak Ji-hyuk explique ses différentes tentatives pour parler au footballeur dans un hôtel de Stockholm, où la Juve était rassemblée avant une rencontre amicale contre l'Atlético de Madrid (défaite 2-1, le 10 août). Cet homme, se décrivant comme un ex-fan inconditionnel du joueur, a approché Cristiano Ronaldo en lui criant: "Pourquoi n'as-tu pas joué en Corée?" Une question restée sans réponse, à l'instar de ses autres nombreuses tentatives, impliquant notamment un panneau rédigé en espagnol.

"Même quand lui ai mis le signe sous le nez, il m'a complètement ignoré", déplore Kwak Ji-hyuk. "Tu es tellement sympa avec tes fans alors pourquoi nous avoir fait ça?", a-t-il également ajouté.

Cette vidéo a rencontré un certain succès. Près de trois millions de vues ont déjà été comptabilisées sur YouTube. De quoi donner des ailes à Kwak Ji-hyuk, qui assure avoir l'intention de se rendre en Italie pour tenter une nouvelle fois de rencontrer CR7.

Une plainte pénale contre l'organisateur

La semaine passée, une perquisition avait été réalisée par la police sud-coréenne au sein de l'agence ayant organisé le match amical de la Juventus. Une plainte pénale a été déposée contre cette entreprise, accusée d'avoir frauduleusement obtenu 6 milliards de won (4,4 millions d'euros) en assurant lors de la vente des billets que le Portugais allait participer au match.

L'agence affirme pourtant avoir signé un contrat avec la Juventus, qui devait assurer la présence de Cristiano Ronaldo sur la pelouse pour une durée minimale de 45 minutes. Or, il n'a pas quitté le banc de touche lors de ce match, le staff médical du club ayant préconisé qu'il reste au repos à cause d'une fatigue musculaire.

JA avec AFP