RMC Sport

Naples: Osimhen, Zambo Anguissa et Koulibaly visés par des insultes racistes à Florence

Les joueurs de Naples Victor Osimhen, André-Frank Zambo Anguissa et Kalidou Koulibaly se sont plaints d’avoir reçu des insultes racistes de la part de supporters de la Fiorentina, dimanche lors de la victoire du Napoli.

Une nouvelle affaire de racisme secoue le football italien. Les joueurs de Naples Victor Osimhen, André-Frank Zambo Anguissa et Kalidou Koulibaly ont été la cible d’insultes et de cris de singe de la part d’un groupe de spectateurs de la Fiorentina, dimanche soir lors du match entre les deux équipes remporté par le Napoli (1-2). Au moment de quitter le terrain, le défenseur sénégalais a laissé éclater sa colère en se dirigeant vers des supporters florentins l’ayant insulté.

"Tu m'as dit singe? Viens ici et dis-le moi en face!", a lancé l’ancien joueur de Metz, retenu par le responsable des relations publiques de Napoli, devant de nombreux témoins qui ont assisté à l'épisode. La Fiorentina a présenté ses excuses au joueur, selon la Gazzetta dello Sport.

Victor Osimhen, décisif sur l'égalisation napolitaine, a réagi à ces nouveaux évènements nauséabonds sur les réseaux sociaux. "Parlez à vos enfants, a-t-il lancé. Les parents leur font comprendre à quel point c’est dégoûtant de haïr un individu à cause de la couleur de sa peau."

Koulibaly a aussi fustigé ces comportements en tribunes et demandé des sanctions exemplaires. "'Putain de singe'. C'est comme ça qu'on m'appelait, a-t-il témoigné sur Instagram Ces personnes n'ont rien à voir avec le sport. Ils doivent être identifiés et tenus à l'écart des stades: pour toujours."

Plusieurs cas de racisme contre des joueurs ont été répertoriés depuis le début de saison en Serie A. Mike Maignan, gardien de l’AC Milan, a récemment été pris à partie par un supporter de la Juventus, filmé en train de proférer de nombreuses insultes. Ce dernier a été identifié par le club. Deux autres coéquipiers du gardien français, Franck Kessié et Tiémoué Bakayoko, ont été visés par des cris de singe et des chants racistes lors du match face à la Lazio Rome.

NC