RMC Sport

Serie A: en grand danger, la Juventus joue très gros face à l'Inter

La Juventus n'a plus le droit à l'erreur en Serie A et doit gagner ce samedi (18h), pour la réception de l'Inter Milan, champion cette saison, lors de la 37e journée du championnat. Après neuf ans de règne, le club de Turin traverse une crise sportive et interne, dont les conséquences pourraient être encore plus graves sans participation à la prochaine Ligue des champions.

La Juventus participera-t-elle à la Ligue des champions la saison prochaine? Initiateur du projet dissident d'une Super League européenne, le club turinois pourrait cette fois louper dans tous les cas la prochaine édition de la plus prestigieuse compétition européenne pour ses mauvais résultats sportifs. Le choc face à l'Inter Milan ce samedi (18h) lors de la 37e journée de Serie A, s'annonce déterminant en ce sens.

Actuellement 5e du classement, la Juventus n'a plus son destin entre ses mains. Encore une victoire et le billet pour la Ligue des champions sera en poche, avant même la dernière journée, pour l'Atalanta Bergame (2e) et l'AC Milan (3e), qui affrontent respectivement le Genoa (14e) et Cagliari (15e). La "Dea" comme les Rossoneri comptent en effet trois points d'avance (75 pts) sur la Juve (5e, 72 pts). En cas de victoire, ils pourraient alors aborder plus sereinement leur face à face qui conclura la saison le 23 mai.  

L'avenir de Pirlo et Ronaldo en question

L'équipe d'Andrea Pirlo, à un point de la 4e place actuellement détenue par Naples, est pour sa part condamnée à la victoire dans le choc contre l'Inter Milan d'Antonio Conte, qui vient de lui ravir le Scudetto après neuf titres consécutifs. Une défaite samedi contre les Nerazzurri mettrait même la Juve hors course pour la Ligue des champions si Naples s'impose dimanche (12h30) sur la pelouse de la Fiorentina (13e).

"Ce n'était pas simple de relever la tête (après la déroute 0-3 contre Milan dimanche dernier), mais nous sommes encore là, vivants, on se battra jusqu'au bout", a assuré Pirlo mercredi après la victoire contre Sassuolo (3-1). Mais pour sa première saison sur un banc de touche, l'ancien milieu de terrain n'a pas convaincu. Eliminé avec son équipe dès les huitièmes de finale de Ligue des champions face au FC Porto, il restera comme le technicien qui a mis fin à la série d'invincibilité de la Juventus en championnat. Pirlo, qui devait être l'incarnation d'un nouveau style de jeu pour le club de la Vieille Dame, n'a pas non plus réussi son pari de transformer la culture d'un club où il a évolué en tant que joueur.

L'été s'annonce mouvementé à Turin et une non-qualification pour la Ligue des champions conditionnerait bien des dossiers. Outre l'avenir d'Andrea Pirlo, qui ne sera certainement pas gardé dans tous les cas, se pose aussi la question de l'avenir de Cristiano Ronaldo. Arrivé en 2018, l'attaquant de 36 ans a franchi cette semaine la barre des 100 buts avec les Bianconeri mais n'a pas été en mesure de ramener la Ligue des champions à son club. Et la presse italienne spécule déjà sur un départ, à un an du terme de son contrat, d'autant plus au vu de son salaire qui sera bien difficile à supporter avec l'absnece de revenus liés à la Ligue des champions.

La revanche de Conte?

Volonté du président Andrea Agnelli, Cristiano Ronaldo pourrait donc quitter la Juventus en cas de participation à la Ligue Europa. Un départ comme l'homme qui l'a fait signer, menacé selon la presse italienne après le fiasco du projet de Super League et décrié depuis sa prise de position. Alessandro Nasi, vice-président d'Exor, la holding détenue par la famille Agnelli, pourrait même lui succéder à la tête de la Juventus.

Voilà près de 10 ans que la Juventus se qualifie toujours pour la Ligue des champions. La dernière absence date de la saison 2011-2012, alors que les Bianconeri avaient terminé à la 7e place la saison précédente. A l'époque, la Juventus avait confié le banc à un certain Antonio Conte, avec un renouvellement de l'effectif à la clé dont l'arrivée d'Andrea Pirlo. Ensemble, les deux hommes avaient remporté le premier titre pour le retour en Serie A après l'affaire du Calciopoli qui avait envoyé la Juventus en Serie B.

90 millions de pertes financières?

Vainqueur à trois reprises du titre de champion d'Italie avec la Juventus jusqu'en 2014, Antonio Conte s'était brouillé avec Andrea Agnelli au moment de son départ. Revenu en Serie A à l'Inter Milan à l'été 2019, ennemi des Bianconeri, l'ancienne légende de la Juventus a l'occasion d'enterrer ce samedi les derniers espoirs de son ancien club. Forcément, une cinquième place serait synonyme de lourdes pertes financières pour la Juventus, aux alentours de 90 millions d'euros selon la presse locale, et provoquerait sans doute de nombreux changements.

Gl (avec l'AFP)