RMC Sport

Serie A: muet mais hyper actif, Ronaldo a découvert le froid réalisme de la Juve

-

- - -

Les champions d'Italie ont souffert sur le terrain du Chievo Vérone, leur adversaire en cette 1ère journée de Serie A. Mais après avoir été menés au score, les Bianconeri l'ont emporté sur le fil (3-2). Cristiano Ronaldo s'est démené mais n'a pas été décisif pour la Juventus.

Cristiano Ronaldo poursuit la tradition. Pour son premier match officiel sous ses nouvelles couleurs, le Portugais a connu la victoire. Victorieux avec le Sporting Portugal en 2002, Manchester United en 2003 et le Real Madrid en 2009, CR7 s'est imposé avec la Juventus, en déplacement sur le terrain du Chievo Vérone, à l'occasion de la 1ère journée de Serie A cru 2018-2019 (3-2).

>> Revivez le live du match Chievo Vérone-Juventus

La recrue qui s'est illustrée, c'est Bonucci

A Marcantonio-Bentegodi, tout avait bien débuté pour les Bianconeri, qui ont ouvert le score dès la 3e minute par Sami Khedira. Mais Mariusz Stepinski a remis les compteurs à égalité (38e), et Emmanuele Giaccherini a glacé les champions d'Italie en marquant sur penalty (56e). Dès lors, les hommes de Massimiliano Allegri se sont jetés à l'attaque.

Cristiano Ronaldo s'est démené pour trouver la faille, mais malgré quelques bonnes frappes puissantes, l'arrière-garde vénitienne a tenu bon. Et c'est un autre joueur recruté cet été, Leonardo Bonucci, qui s'est mué en sauveur en poussant Mattia Bani à marquer contre son camp (77e).

Une main de Ronaldo empêche la Juve de marquer

La Juve a insisté et a cru marquer le but de la victoire grâce à Mario Mandzukic, dont la tête a bien franchi la ligne de but désertée par le Stefano Sorrentino à la 90e. Mais après une longue incertitude, l'arbitre a annulé cette réalisation, signalant une main de... Cristiano Ronaldo, qui a percuté le gardien sur la même action.

Durement sonné, le portier vétéran a cédé sa place à Andrea Seculin pour les dernières minutes. Le malheureux entrant n'a pas eu le temps d'être chaud que la Vieille Dame lui a porté le coup de grâce par le biais de Federico Bernardeschi (90+3e). C'était tout juste pour les Turinois et c'est cruel pour le Chievo... Mais ça fait trois premiers points pour les champions.

N.B