RMC Sport

Copa Libertadores: qui est Vitor Roque, la pépite de l'Athletico Paranaense dans le viseur du Barça ?

Ce samedi a lieu la finale de la Copa Libertadores 100% brésilienne entre Flamengo et l'Athletico Paranaense (22 heures). L'occasion de voir en action Vitor Roque, le jeune brésilien de 17 ans qui est dans le viseur du Barça.

Avec Endrick, il est l'autre pépite brésilienne surveillée de près par les cadors européens, notamment le Barça. À en croire le quotidien catalan Mundo Deportivo ce samedi, Vitor Roque, joueur de l'Athletico Paranaense, serait sur les tablettes du club blaugrana. Ce samedi, il devrait être titulaire lors de la finale de la Copa Libertadores face à Flamengo (22 heures sur DAZN).

> Toutes les infos du mercato en direct

Le Barça prêt à casser sa tirelire

Âgé de 17 ans et formé à Cruzeiro, le jeune homme d'1,72m est déjà titulaire à la pointe de l'attaque de l'Athletico. Et les statistiques de ce gaucher, né à Timoteo, dans la microrégion d'Ipatinga, sont pour le moins flatteuses. Depuis le début de l'année 2022, Vitor Roque compte 45 apparitions toutes compétitions confondues pour 13 buts et cinq passes décisives. Mais ce sont surtout ses deux buts et passes décisives en Copa Libertadores qui l'ont propulsé sur le devant de la scène, aidant à envoyer son équipe en finale de la compétition.

"Il est différent" confesse Scolari

Depuis, il aurait été supervisé par le Barça durant plusieurs matchs, et les dirigeants catalans envisageraient déjà de faire une offre en vue d'un transfert l'été prochain, quand le joueur sera majeur. Les Blaugranas verraient en lui un attaquant rapide, agile, capable de faire le pressing.

"Il est différent, il a 17 ans mais en raison de sa composition physique, de son niveau technique et de son mental, il semble en avoir 22 ou 23", explique son entraîneur Luis Felipe Scolari, champion du monde à la tête du Brésil en 2002. "C'est un attaquant difficile à marquer pour les défenseurs, il protège bien le ballon il est rapide et est capable d'évoluer hors de la surface."

L'Athletico Paranaense, qui a payé la clause libératoire de Vitor Roque à Cruzeiro en avril dernier (4,5 millions d'euros environ), en demanderait aujourd'hui entre 35 et 40 millions d'euros. Un montant proche de ceux conclus pour Vinicius (45 millions d'euros en 2018) ou Rodrygo (45 millions d'euros en 2019) lors de leurs départs pour le Real Madrid.

CMP