RMC Sport

Griezmann, un salaire en hausse, mais une clause de départ toujours à 100 millions

Antoine Griezmann

Antoine Griezmann - AFP

Annoncée lundi, la prolongation d’Antoine Griezmann à l’Atlético lie désormais l’attaquant (26 ans) au club madrilène jusqu’en 2022. Si ce nouveau contrat a été assorti d’une revalorisation salariale, la clause de départ du joueur, fixée à 100 millions, n’a pas bougé.

Après deux semaines de feuilleton, le suspense a pris fin lundi. Antoine Griezmann sera bien un "Colchonero" la saison prochaine. L’attaquant tricolore (43 sélections, 13 buts) s’est mis d’accord avec l’Atlético pour étirer son bail jusqu’en 2022. Si ses conditions de salaire ont été revues à la hausse, un chiffre n’a pas bougé, celui du montant de sa clause de départ, fixé à 100 millions d’euros, comme le révèle ce mardi la presse espagnole.

Le live mercato à suivre ici

L’Atlético ne l’a pas bloqué

Ce choix de ne pas toucher à la clause de départ induit que le joueur ne sera pas bloqué s’il veut partir en fin de saison prochaine. Un échange de bons procédés en quelque sorte. En décidant de rester pour au moins une saison supplémentaire, Griezmann a ôté une belle épine du pied de l’Atlético, interdit de recrutement jusqu’en janvier. En compensation, le club madrilène a accepté de maintenir un prix de départ "raisonnable".

A lire aussi >> Griezmann a bien félicité Varane, la preuve en vidéo

A lire aussi >> Suède-France: pour Griezmann, "Lloris avait ce petit joker à griller"

VIDEO >> Daniel Riolo : "Les tauliers doivent nous expliquer cette défaite, pas Mbappe"

S.R