RMC Sport

La grosse pique du président de l'Atlético à Griezmann

Lors de la présentation officielle de Joao Felix ce lundi, le président de l'Atlético Enrique Cerezo a adressé un tacle indirect à Antoine Griezmann à propos du numéro 7. Le Français, en instance de départ pour le Barça, a séché la reprise de l'entraînement dimanche.

Le numéro 7 de l'Atlético de Madrid ne sera plus porté par Antoine Griezmann la saison prochaine. Le club a donné la tunique à Joao Felix, sa recrue phare, présentée ce lundi officiellement. Une façon de signifier au Français que les Colchoneros ont déjà tourné la page. Désireux de rejoindre le Barça, l'ancien joueur de la Real Sociedad a séché sa reprise dimanche.

Lors de la présentation du Portugais, le président du club a adressé une nouvelle pique à Antoine Griezmann. Sans le nommer. "Le numéro 7 que nous allons te donner, c'est celui de l'engagement", insiste Enrique Cerezo. Ce que tous les médias espagnols n'ont pas manqué d'interpréter comme une attaque au Français. 

Conflit entre le Barça et l'Atlético

Après son faux-départ de l'été dernier, le champion du monde a annoncé mi-mai son départ du club, qu'il avait rejoint en 2014. Le montant de sa clause libératoire, initialement de 200 millions d'euros, a été abaissé à 120 millions depuis le 1er juillet. Mais sa signature au Barça, pourtant annoncée de longue date, traîne de façon étonnante. 

Josep Maria Bartomeu a confirmé vendredi des discussions entre le Barça et l'Atlético pour le joueur. Mais le club madrilène en a après son homologue catalan, qu'il accuse d'avoir fait signer un pré-contrat à Antoine Griezmann et auquel il réclame 200 millions d'euros.

A.Bo